Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Le Tarot des Eternels - Le Supplice du Pendu - Daniel Bontemps

Premier roman de Daniel Bontemps, jeune auteur de 34 ans originaire du Tarn, Le Tarot des Éternels : la culpabilité de l’Ermite plonge le lecteur dans l’univers tumultueux d’un groupe d’Immortels.

taro eternel supplice du pendu couverture

 

Le Tarot des Eternels - Le Supplice du Pendu

Un polar Dark-Fantasy contemporain en plein cœur de Toulouse

Ce polar est le second Opus de la série Dark-Fantasy contemporaine, dont l’action se déroule au cœur de la ville rose de Toulouse.

Les complots et secrets, auréolés de mysticisme, vont bon train dans ce récit qui mêle aventure policière et dark-fantasy.

Une des forces de ce livre, ce sont les personnages aux reliefs structurés et mûrement réfléchis. Ce n’est pas parce qu’on a l’éternité devant soi, que l’on est forcément invulnérable, tout le monde a une faille (voire deux… ou trois…).

Ne nous voilons pas la face, c’est un véritable roman policier qui tient en haleine tout au long de la lecture. Vous penserez avoir deviné. Il est cependant probable que vous découvriez une toute autre réalité en tournant la page.

Et en plus, la lecture s’accompagne d’une visite de Toulouse et de la belle région du Tarn, à travers les yeux des protagonistes du livre. Le lecteur est invité à découvrir quelques perles du paysage Occitan, prouvant ainsi qu’en France aussi, on sait faire de bons livres à suspens dans un univers fantasy qui soit purement français.

 

Des Immortels aux multiples facettes

Loin des clichés du personnage forcément charismatique, aux traits magnifiques et suceur de sang ou au contraire, de l’abominable laideur teintée d’horreur, Daniel Bontemps revisite le concept d’immortalités en lui donnant un nouveau genre. Une touche… d’humanité.

Ils ont l’éternité pour eux, ce qui ne les empêche pour autant pas de ressembler à Monsieur et Madame tout le monde.

Infiltrés au cœur de la ville de Toulouse, les Immortels sont avides de pouvoir ou altruistes, protecteurs et fourbes, menteurs ou empathiques… Chacun pourra sans mal s’identifier aux traits de caractère de l’un ou de l’autre des personnages sortis de l’imagination de l’auteur.

Ce qui différenciera notamment ces « Immortels » là, est le Flux Noir. Un pouvoir qu’eux-seuls sont capables de maîtriser et qui leur confère une puissance magique sans pareille. Mais à quel prix… Le Flux Noir contamine et peut aller jusqu’à détruire celui qui l’utilise.

 

Résumé

La jeunesse éternelle a beau être la meilleure assurance qui soit face aux ravages du temps, elle ne protège pas toujours des humeurs de la faucheuse.

Alors quand la prestigieuse invitée de l’agora des nécromants de Toulouse est contrainte d’effectuer son dernier voyage sans avoir eu l’occasion de révéler ses ultimes secrets, les langues se délient et les pires intentions se révèlent, sur les tapis moelleux de la haute société qui se prélasse aux abords de la Garonne.

Prisonniers d’une toile d’intrigues tissée par leurs impitoyables aînés, Ambre et Rodéric, deux jeunes enquêteurs débrouillards, vont devoir éclairer les zones d’ombre d’un crime à multiples facettes. Un meurtre parmi tant d’autres dans la ville rose, mais dont la particularité est qu’il concerne une immortelle.

Parcourez les ruelles étroites de Toulouse aux côtés d’un duo de détectives novices et d’un vénérable bibliothécaire roublard et calculateur, pour démêler les fils d’une intrigue où la politique se mêle de surnaturel, d’occulte et des secrets d’une communauté avide de conserver la vie éternelle qui coule dans ses veines, sans se soucier du prix de ce don divin.

 

Extrait

Je m'appelle Daniel Bontemps.

Je suis enseignant-chercheur à l'Université Jean Jaurès, à Toulouse, dans le domaine du paranormal et de l'étude des influences ésotériques sur les civilisations. Une science méconnue, souvent méprisée ou moquée mais qui me passionne depuis toujours. Chaque année, je n'autorise qu'une poignée d'élèves, sélectionnés par mes soins, à suivre ces cours et à mener diverses expérimentations, à mes côtés. Je bénéficie ainsi d'une réputation d'excentrique, dont je me satisfais fort bien.

A mes heures perdues, je me considère également comme bibliothécaire. Malgré bien des chaos dans ma vie, je suis en effet parvenu à me constituer une collection d'ouvrages sur tous les sujets mystiques possibles et imaginables. Et je ne connais nul plaisir plus exquis que d'en découvrir ou redécouvrir la richesse, au coin du foyer de ma cheminée, une bonne tasse de thé fumante à portée de main. La connaissance est l’une des bases du pouvoir, et par nécessité je demeure un homme ambitieux.

Orgueil me direz-vous ? Nullement, car de cette prévoyance dépend l'avenir de ma famille. Or, je suis un homme chanceux voyez-vous ? A ce jour, je peux me vanter d'être l'heureux père ou aïeul de pas moins de cent quarante-six enfants à travers les cinq continents. Chacun d'entre eux est mon trésor et ma fierté. Pour avoir souffert des atrocités d'un géniteur ignoble, je ne connais que trop les sentiments d'un enfant délaissé et martyrisé. Il n'existe à mon sens aucune souffrance comparable, aussi destructrice pour un esprit. Je considère donc comme normal de garantir à ma progéniture une attention de tous les instants. Et surtout la certitude d'être aimé, choyé, d'avoir été choisi et désiré.

C'est dans cet état d'esprit que je suis devenu politicien, voilà déjà bien longtemps.

J'appartiens en effet à une modeste communauté d'une cinquantaine de têtes, dirigée d'une poigne de fer par huit doyens, dont votre humble serviteur. D’illustres dirigeants occupés à défendre les intérêts de leur famille, quitte à user de toutes les ruses et manigances.

Chaque lignée est un cercle, et chaque cercle constitue le maillon du symbole de notre communauté. Une image gravée au plafond de la pièce qui sert de refuge à nos réunions régulières. Comme le rappel d’une unité, pour laquelle nous aurions vite tendance à souffrir d’amnésie chronique.

Chacune de nos assemblées est l'occasion d'échanger piques, critiques, invectives et jérémiades lors d'une pièce de théâtre parfaitement coordonnée, au rythme immuable. J'observe alors chacun de mes pairs et m'amuse à coller sur leurs comportements, souvent caricaturaux, la marque d'un péché capital.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

broutilleb 26/08/2019 09:13

la mort, vaste sujet, vaste contrée

Bernie 26/08/2019 17:57

Et pas de retour des explorateurs...

trublion 26/08/2019 08:14

L' éternité n' est qu' une suite de futurs

Bernie 26/08/2019 17:57

Sans doute...

biker06 26/08/2019 06:57

l'étrange, le mystère, le polar...tout est réuni ..
Bon Lundi
@+ Pat

Bernie 26/08/2019 17:57

exactement