Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

La théorie de la relativité restreinte d'Einstein remise en cause ?

Philippe de Bellescize étudie l'univers et les mécanismes qui le régissent depuis 1990. Il a mis en lumière une erreur subtile commise par le brillant Einstein. En effet, le principe de relativité de la simultanéité au niveau physique, sur lequel repose implicitement la conception de l'espace-temps de la physique depuis plus de 100 ans, est manifestement faux, ou pour le moins inadéquat.

erreur einstein relativite restreinte

 

Et si Einstein s’était trompé sur un point capital dans son analyse aboutissant à la relativité restreinte ?

On peut se rendre compte de cela en définissant correctement ce principe, puis en considérant une objection formulée par cet auteur : celle de la navette et du missile. ? A partir de là, il apparaît évident que la physique va forcément changer un jour de paradigme en ce qui concerne sa représentation de l'espace-temps. Dans cette nouvelle approche du monde, la philosophie et la science devraient pouvoir converger.

Ce n'est tout de même pas rien de se rendre compte que la conception de l'espace-temps de la physique est bâtie, depuis plus de 100 ans, sur un principe manifestement faux, ou pour le moins inadéquat, alors que cela peut être assez simplement démontré par un non-physicien !

Pour le constater on peut se reporter au commentaire critique de l'expérience de pensée du train d'Einstein et à la lettre circulaire . Dans un deuxième temps, les scientifiques pourraient étudier toutes les conséquences de la découverte du mode d'action du principe moteur de l'univers, en se dirigeant ainsi vers une approche complètement relationnelle de l'espace-temps et du mouvement.

L'ouvrage Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique ? Peut faire évoluer notre vision scientifique de l'univers. Il remet en cause la conception du temps, issue de la relativité restreinte, pour aboutir à une nouvelle conception de l'espace-temps.

vision monde physique

Résumé de l’ouvrage « Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique? »

Cet ouvrage fait suite au précédent, « Et si Einstein s’était trompé sur un point capital dans son analyse aboutissant à la relativité restreinte ? » La remise en cause de la conception du temps, issue de la relativité restreinte, n’est que la partie émergée de l’iceberg et l’amorce d’un grand bouleversement. En effet, une fois ce positionnement accepté, va se poser la question de savoir sur quel postulat conceptuel une théorie générale de l’Univers peut reposer. Et, sur ce sujet, la philosophie et la physique devraient pouvoir converger. Cela peut même engendrer des répercussions sur l’analyse théologique. Mais je n’aborderai ce dernier sujet ici que sous l’angle de la philosophie, sans entrer dans un discours lié à une foi particulière.

Dans une de ses conférences, Étienne Klein nous fait remarquer qu’une question n’a peut-être pas été totalement traitée par la physique, « la question du principe moteur du temps », ce qui rendrait cette dernière incomplète. Mais, à partir du moment où l’on découvre qu’il faut sortir de la conception du temps associée à la relativité restreinte et qu’il y a un instant présent pour l’Univers, on comprend également que, le principe moteur du temps, c’est forcément celui du monde physique.

Et ne se présentent pas trente-six manières pour lui d’agir, mais sans doute qu’une seule : une action immanente et par interrelation selon la détermination des éléments. On pourra ainsi retrouver progressivement l’idée d’un espace-temps, mais d’une manière bien différente de ce qui avait été conceptualisé par la relativité restreinte, et cela peut nous amener à approfondir certains aspects déjà présents dans la relativité générale.

C’est vraiment une théorie générale de l’espace et du mouvement, une théorie générale de l’Univers, qui se trouve en perspective. Je rejoins ainsi progressivement des intuitions déjà présentes dans mon premier livre, écrit en 1990, « À la recherche de la théorie de l’Univers ».

 

Les ouvrages de Philippe de Bellescize

Philippe de Bellescize a publié cinq ouvrages

  • A la recherche de la théorie de l’univers
  • Fondements conceptuels et théorie
  • Le Principe Moteur de l’Univers et l’Espace-temps
  • Et si Einstein s'était trompé  sur un point capital dans son analyse aboutissant à la relativité restreinte?
  • Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique?

Il est à noter que les deux derniers livres de Philippe de Bellescize :

  • Et si Einstein s'était trompé  sur un point capital dans son analyse aboutissant à la relativité restreinte?
  • Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique?

vont ensemble. « Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique? » est le plus complet des deux. Par contre le diagramme d'espace-temps,  représentant l'objection de la navette et du missile, se trouve dans le livre « Et si Einstein s'était trompé  sur un point capital dans son analyse aboutissant à la relativité restreinte? »

 

Vers une approche relationnelle de l’espace temps

Ainsi, la conception du temps, véhiculée par la physique depuis plus de cent ans, ne correspondrait pas à ce qui se passe effectivement. Voici un résumé succinct de l’analyse développée dans la première partie de l'ouvrage « Et il survolait les eaux vers une nouvelle vision du monde physique ? »  et qui permet d’arriver à cette position :

 Il démontre ainsi que: 

1. Si l’invariance au niveau physique de la vitesse de la lumière existe, alors elle implique le principe de relativité de la simultanéité au niveau physique.

2. Or, le principe de relativité de la simultanéité au niveau physique, avec l’objection de la navette et du missile, rentre en contradiction avec lui-même.

3. Donc il existe forcément une simultanéité absolue au niveau physique, car il n’y a pas de tierce possibilité entre relativité de la simultanéité au niveau physique et simultanéité absolue au niveau physique.

 Ce qui permet de dire :

 • Qu’il y a forcément un instant présent pour l’Univers ;

• Que la vitesse de la lumière ne peut pas être physiquement invariante dans tous les cas de figure par rapport aux différents référentiels inertiels, ce qui pourra probablement être mesuré un jour.

Une nouvelle vision philosophique du monde, très stimulante pour la recherche, devient possible. Cet aspect est abordé dans la deuxième partie de l'ouvrage.

 

Philippe de Bellescize

Après ses études en philosophie et en théologie à l’école St Jean (baccalauréat de philosophie), Philippe de Bellescize suit une formation en informatique et en intelligence artificielle.

Philippe de Bellescize navigue entre ses deux passions, la philosophie et les sciences. Il prononce ses vœux temporaires et s’engage en religion durant 5 années avant de reprendre le chemin de la société civile où il travaille en informatique… sans pour autant renoncer aux questions métaphysiques.

À partir des années 1990, Philippe de Bellescize entame une recherche philosophique sur l’univers qui le conduira à publier plusieurs livres autour de ce sujet passionnant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

broutilleb 31/10/2019 07:30

tu rédiges très bien.. le temps, avec le temps va tout s'en va..

Bernie 02/11/2019 17:12

pas tout...

trublion 31/10/2019 06:55

ce que je sais c' est qu' il y a plus d' une affirmation qui a été remise en cause, et même le big bang pourrait l'être

Bernie 02/11/2019 17:12

alors, à suivre !