Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Les tasses, toilettes publiques - affaires privées - Marc Martin

Dans le placard de la belle Histoire, les tasses font tache. Ainsi l’ouvrage de Marc Martin s’inscrit en marge de la mémoire convenue et sort de l’ombre des tranches de vie centenaires.

Paris - Gare d'Orsay - 1950s
Paris - Gare d'Orsay - 1950s

 

Les Tasses - Toilettes publiques - Affaires privées

Livre de l’exposition

Les tasses, dans l’argot du siècle dernier, c’était les vespasiennes. Érigées dans l’espace public à l’heure de l’hygiénisme, les vespasiennes devaient répondre aux besoins naturels de la population masculine.

En privé, les tasses abriteront les rencontres des hommes aux penchants condamnés par la loi.

Des archives de la police à la plume de Verlaine et Rimbaud, Marc Martin révèle l’empreinte d’un endroit de liberté en milieu hostile à l’homosexualité. Inaugurée l’an dernier au Schwules Museum de Berlin, l’exposition a été prolongée en raison de son succès.

Paradoxalement, à Paris, aujourd’hui, aucune institution classique n’a souhaité mettre le sujet en lumière. Marc Martin publie donc son ouvrage indépendamment et présente son travail au Point Ephémère, ancienne friche industrielle qui porte en elle les cultures alternatives.

Paris-la-nuit-1907

Au politiquement correct, le photographe préfère l’humainement exact : « Nos anciens ont peu témoigné de ce mode de rencontre considéré comme déshonorant. En libérant la parole d’une génération d’hommes stigmatisés, j’ai voulu rendre à ces édicules du passé leur part troublante de sensualité. Et aux hommes qui les fréquentaient, un peu d’estime... »

Pour exposer ce qui semble indigne de l’être, l’artiste s’est entouré d’historiens (Florence Tamagne, Gerard Koskovich...), chercheurs (Régis Schlagdenhauffen, Rudi Bleys...) auteurs (Sophie Danger, Christophe Bier, Didier Roth-Bettoni...) dessinateurs (Ralf König...), réalisateurs (Bruce LaBruce...), critiques d’art (Claude Hubert Tatot...), sociologues (Michael Bochow...) etc.

Ensemble, ils décryptent 200 ans d’histoire cachée et retracent le parcours épique des vespasiennes de Paris.

Au-delà des histoires de mœurs, on découvre qu’elles furent un lieu d’échange et de rendez-vous pendant la Résistance. Qu’elles se sont immiscées dans l’affaire Dreyfus ! Qu’elles ont permis aux féministes de faire entendre leurs premières revendications...

livre les tasses marc martin

« Les tasses, toilettes publiques - affaires privées » explore la question de l’altérité dans la ville. Marc Martin ouvre des perspectives inattendues : l’épanouissement identitaire en résonnance avec l’émancipation collective.

 

Marc Martin

Marc Martin (*1971) vit et travaille entre Paris et Berlin.

Le photographe explore les fantômes urbains et leur interaction avec l’imaginaire érotique. Ses photos se réclament d’une liberté d’expression et prônent la visibilité de la sexualité dans toute sa diversité. L’artiste ne s’est donc pas penché sur les vespasiennes de manière anodine.

Son regard plastique croise les époques. Il ne se contente pas de clichés sur les dernières reliques comme autant de vestiges du passé. Il met en lumière le caractère convivial d’un édifice public où les hommes avaient posé les premières pierres du vivre ensemble.

Marc-Martin-2-2015

Marc Martin rappelle également que dans certains pays, aujourd’hui encore, l’homosexualité se vit exclusivement dans le placard. Les pissotières, dans ces pays-là, poursuivent leur rôle de médiation.

"LES TASSES" - 3/7 - MARC MARTIN & GERARD KOSKOVICH

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mimi 31/10/2019 17:17

Ces messieurs ont toujours eu "pignon sur rue". Mais diable que cela sentait mauvais ! En tout cas, il n'y a pas que la grande Histoire, il y a aussi les petites affaires :o)

Bernie 02/11/2019 17:11

c'est tout à fait cela

biker06 30/10/2019 09:57

c'est pas du service en porcelaine....
@+

Bernie 30/10/2019 18:21

pas tout à fait...

Pascale MD 30/10/2019 06:48

J'ai toujours détesté ce mot d'argot désignant les toilettes publiques.
Une réputation bien connue pour ces urinoirs, d'autant que forcément, les femmes n'y entraient pas.
Je me souviens aussi de l'odeur pestilentielle quand on passait à côté.
Bonne journée

Bernie 02/11/2019 17:14

Désolé ce n'était pas clair pour moi dans ton commentaire, les tasses font effectivement partie de l'argot parisien.

Pascale MD 30/10/2019 18:35

Je te remercie pour ta sollicitude à faire ma culture générale, mais je connais les vespasiennes et l'origine de leur nom ;-)
Non, je parle de l'expression "les tasses" qui est argotique et qui est le titre de cet ouvrage dont tu parles.

Bernie 30/10/2019 18:24

Tu parles du mot "vespasienne" ? Ce n'est pas un mot d'argot, la vespasienne doit son nom à l'empereur romain Vespasien (il s'agit donc d'un éponyme), à qui l'on avait attribué, mais à tort, l'établissement d'urinoirs publics à Rome.