Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Robert Delaunay l’invention du pop - Pascal Rousseau

Robert Delaunay l’invention du pop, un livre de Pascal Rousseau vient combler un manque notoire dans l’historiographie des grandes figures de l’art moderne. La bibliographie récente le montre sans équivoque : aucun livre ou catalogue n’est disponible aujourd’hui dans les librairies, et très peu d’ouvrages de référence dans les rayons des bibliothèques.

Robert Delaunay invention du pop - Pascal Rousseau

 

Robert Delaunay l’invention du pop

L’auteur, spécialiste du peintre qu’il analyse ici sous le prisme des cultures visuelles et de l’archéologie des médias, propose une lecture peu habituelle de Robert Delaunay en pionnier historique de la culture pop.

Cet ouvrage s’appuie sur une étude renouvelée des sources de l’artiste. Il réunit une iconographie rassemblée ici pour la première fois, qui dresse une archéologie de l’image entre l’œuvre et son contexte d’apparition.

La peinture d’avant-garde peut-elle assumer une totale autonomie formelle au risque de faire l’impasse sur la culture de masse ?

Ainsi se pose un des dilemmes du modernisme au XXe siècle. Pour Robert Delaunay (1885-1941), acteur majeur de l’avant-garde, la réponse est sans équivoque : pressentant la nécessité de ne pas enfermer la peinture moderne dans une quête anti-illusionniste, il s’emploie à articuler réalisme (mimesis) et abstraction (aisthesis).

Précurseur du pop dans L’Équipe de Cardiff en 1913, il est aussi l’un des premiers peintres abstraits de sa génération, avec la série des Formes circulaires conduisant au Disque.

L’analyse des sources de L’Équipe de Cardiff (cartes postales, magazines illustrés, affiches, sports, mode, aviation, etc.) et leur inscription dans les débats esthétiques de l’époque montre combien Robert Delaunay réconcilie deux filiations opposées de l’historiographie classique de l’art moderne : « peinture pure » versus « peinture pop ».

À partir de cette œuvre-manifeste, l’essai de Pascal Rousseau renouvelle l’approche du peintre que l’on cantonne, trop volontiers, à un orchestrateur décoratif de la couleur. C’est sous-estimer les intuitions de sa recherche pionnière sur le statut de l’artiste, de l’image et de l’abstraction à l’ère du consumérisme cosmopolite du premier XXe siècle.

Comment Delaunay fait-il entrer dans sa peinture, et partant dans l’art de son temps, la publicité, le culte du muscle, la carte postale et le sens du vertige ? Comment contribue-t-il à une théorie visuelle du contemporain fondée sur une pensée des médias ? C’est ce que Pascal Rousseau nous apprend, s’appuyant sur un corpus d’images jamais rassemblées, dans une langue à la fois savante et accessible.

 

Pascal Rousseau

Pascal Rousseau est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paris I Panthéon- Sorbonne, spécialiste des avant-gardes historiques et des débuts de l’abstraction, des liens entre imaginaire, sciences et technologies dans la culture contemporaine (XIX-XXIe siècles).

Il a consacré, à ce jour, une quinzaine d’articles à l’œuvre de Robert Delaunay dans des revues scientifiques et des catalogues d’exposition. Il a été notamment le commissaire de l’exposition Robert Delaunay. De l’impressionnisme à l’abstraction (Centre Pompidou, 1999) et co-commissaire de l’exposition Robert y Sonia Delaunay (Fundacion Thyssen Bornemisza, Madrid, 2002).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pascal rousseau 11/11/2019 22:31

merci Bernie

Bernie 12/11/2019 20:05

Avec plaisir, merci d'être venu commenter l'article.

Mamina 05/11/2019 08:23

Voilà qui va me plaire.

Bernie 05/11/2019 19:25

super

biker06 05/11/2019 08:16

Hello Bernie
Dans l'art moderne, est ce que tout est art ? Une réflexion faite par Ben précurseur du mouvement fluxus
@+

Bernie 05/11/2019 19:26

C'est une question que l'on peut étendre dans le temps

trublion 05/11/2019 07:42

pour moi, une peinture qui correspond au siècle avec ses bons et mauvais côtés

Bernie 05/11/2019 19:30

un reflet de notre temps

dom 05/11/2019 07:08

Désolée mais cette façon "ampoulée" de présenter ce livre ne me donne pas du tout envie de le lire ...

" Bon mardi, avec le froid qui arrive, lui aussi ...
Mes visites d'hier m'ont fatigué les yeux et j'ai eu mal au crâne toute la journée.
Je ne sais pas si je pourrais continuer car je dois faire attention.
La radiothérapie les avait déjà un peu fatigués.
Gros bisoux ♥ "

Bernie 05/11/2019 19:30

Cela peut arriver...