Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Deplis, les petites histoires à déplier pour encourager la lecture et faire le plein d’aventure

Comment encourager les enfants à lire plus, à une époque où les smartphones et ordinateurs occupent une part grandissante dans nos vies ? La réponse tient en un mot : « Deplis » !

rainfolk deplis histoire semaine

Deplis

Ce nouveau concept de David Volpi, créateur du journal pour la jeunesse Tu savais pas ? permet aux enfants à partir de 7 ans de recevoir chaque semaine par la Poste une courte histoire à déplier. Une campagne de financement participatif a été lancée sur le site Ulule pour aider le projet à voir le jour.

 

Aux origines du projet

L’idée de Deplis est née pendant la période de confinement. « Les librairies n’étaient plus accessibles, et il était compliqué pour les enfants et les parents d’accéder à de nouveaux livres », raconte David Volpi.

Il a ainsi imaginé envoyer par courrier postal des petites histoires, pour susciter l’envie de lire chez les petits. « Deplis est une passerelle vers le roman », explique-t-il. « Pour un enfant, recevoir un courrier à son nom est un peu magique : la lecture prend une dimension ludique, et quoi de mieux que d’apprendre en s’amusant ? »

 

Des histoires accessibles et de grande qualité

Les histoires de Déplis, qui offrent de 8 à 10 minutes de lecture, sont toutes différentes. Elles explorent une multitude de genres et de thématiques : nature, animaux, amitié, handicap, humour, partage… Les couvertures des histoires comprennent des illustrations et une accroche qui donnent aux enfants envie de déplier l’histoire et de lire la suite.

D’un vocabulaire riche, les histoires sont signées par des auteurs jeunesse reconnus ; elles encouragent la lecture, développent les connaissances et le vocabulaire des enfants, et stimulent leur imagination. La présentation des histoires a été conçue de façon à rendre la lecture la plus agréable possible, avec une police lisible, une mise en page dynamique et de jolies illustrations.

Comme le respect de l’environnement est une valeur chère à David Volpi, les histoires sont imprimées en France, sur du papier 100 % recyclé et recyclable.

Deplis a également pour avantage d’être accessible à tous, grâce à ses tarifs tout doux. Deux formules d’abonnement sans engagement seront proposées : un abonnement à 5,90 euros par mois, qui comprend deux histoires (une histoire toutes les deux semaines), et un abonnement à 9,90 euros par mois, avec quatre histoires (une histoire chaque semaine).

rainfolk deplis histoire semaine jeunesse

Un trait d’union entre le papier et le numérique

Avec Deplis, l’aventure continue après la lecture, sur le site de Deplis, qui est épuré, coloré, et facile à utiliser. À la fin de chaque histoire se trouve un QR Code à scanner avec un smartphone qui permet de se connecter au site internet de Deplis et d’accéder à des jeux liés à l'histoire. Ces jeux en ligne, basés sur une approche ludique et éducative, prennent plusieurs formes : quiz, mots croisés, coloriages, et origamis à imprimer.

Avant de pouvoir jouer, l’enfant doit faire preuve de réflexion et de déduction : il lui est en effet demandé un mot de passe, qu’il peut deviner grâce au contenu de l’histoire.

 

Focus sur la campagne de financement participatif

Lancée le 4 septembre 2020 sur le site Ulule, la campagne de crowdfunding de Deplis s’achèvera début octobre. En échange d’une participation de 5 euros, les internautes peuvent choisir une histoire, qui sera livrée chez eux.

À partir de 10 euros, il est possible de précommander un abonnement d’1, 2, 3 ou 6 mois, et de participer à un concours mystère.

rainfolk deplis

Trois histoires sont disponibles pour l’instant : La Taupe de Germain Vasselot, signée par Marie Noëlie, Mathusalem, de David Volpi, et Soyons Zen de Blandine Butelle.

 

Les ambitions de Deplis

À terme, David Volpi souhaite atteindre plus d’un millier d’abonnés.

Il envisage également d’exploiter toutes les possibilités du support papier, en déclinant les histoires en jeux géants à déplier : des labyrinthes (« déplie et réfléchis »), des coloriages (« déplie et colorie »), et des jeux de type « cherche et trouve » … autant d’idées pour occuper les enfants de manière ludique et originale !

 

 

David Volpi, créateur de Deplis

À 34 ans, David Volpi a déjà à son actif plusieurs beaux projets à destination des enfants. Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans le marketing digital, avec un passage chez TF1, il a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Passionné par les animaux et très sensible aux enjeux écologiques actuels, David a lancé Tu savais pas ?, un journal papier mensuel qui éduque les enfants au respect de la nature.

Trois ans et une quarantaine de numéros plus tard, le journal continue d’exister, sans publicité et dans une indépendance totale, grâce à près d’un millier d’abonnés : un très joli succès, à l’heure du tout numérique.

rainfolk David Volpi

Avec Deplis, David s’attaque à un autre combat qui lui est cher : encourager les enfants à lire régulièrement, avec des supports originaux et ludiques.

David a par ailleurs signé, en collaboration avec l’illustrateur Tyef, la trilogie de bande-dessinée Sentience, qui est parue entre 2015 et 2018 aux éditions YIL.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Renée 05/10/2020 15:56

original comme idée ça. Bonne semaine

Bernie 05/10/2020 17:32

Oui et utile également

Elena800 05/10/2020 08:52

Très bonne idée et quand mes arrière-petits-enfants seront plus grands cela pourrait m'ontéresser.

Bernie 05/10/2020 17:33

super

trublion 05/10/2020 07:18

C' est mieux que les malabars

Bernie 05/10/2020 17:33

effectivement !

biker06 05/10/2020 07:10

smartphone et jeux video...ce sont les parents qui sont responsables de l'abrutissement des enfants...
Bon Lundi

Bernie 05/10/2020 17:33

redonner le goût de la lecture papier est fondamental.