Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Isabel, de nulle part... premier roman d’Alex W. Jaton

En jouant habilement avec les codes de l'intrigue policière et du road trip, Alex W. Jaton nous embarque dans un univers aussi singulier que détonnant.

isabel-de-nulle-part-de-alex-w-jaton rainfolk
Illustration couverture DERIB

Isabel, de nulle part...

Partir très loin !

S'éloigner des « autres » le plus possible, entre eux et lui, mettre de la distance. Fuite en avant, sorte de cavale à l'envers pour un prédateur désorienté ?

Signor Della Paolera ! Homme d'habitude respecté, le voici à son tour devenu gibier ; la cible ! En Europe, à Rome, certains le traquent aussi, sous couvert de démarches dites officielles ou non.

Sur l'Altiplano péruvien, vaste et poussiéreux, une ombre le suit, discrète, bras armé sans aucun état d'âme. Aux yeux de plusieurs de ses compagnons de voyage, notre sexagénaire ne manque pas de poser question.

Ce vieux beau, ce rital, ses tempes grises, Dessibourg s'amuse à l'imaginer là mafieux repenti, parfois acteur de séries noires, plus trash, mari ayant buté sa garce d'ex. Quant à Isabel...

 

Alex W. Jaton

Helvète, vivant sa francophonie sur les hauts du lac Léman et dans le Gard. Auteur tout neuf, ayant, sur le tard, jeté son dévolu sur le clavier de son ordi, à défaut d'un parchemin d'antan.

Avoir œuvré dans un microcosme type commercial, tâté du foot, pris du galon sous les drapeaux ; mille excuses personne n'est parfait, surtout après plus de six décennies d'heures de vol.

Dans une vie précédente mon parcours d'homo sapiens aura donc été parsemé d'expériences plutôt hétéroclites, certaines relevant de la banalité pure, d'autres de beaux contacts humains fort enrichis de voyages lointains, de ceux où l'herbe nous est « promis-vendue » toujours plus verte.

« Heureux qui comme Ulysse...», vrai que ce gars savait comment s'y prendre, sa Pénélope aussi. Pourtant rien n'empêcherait quiconque de se payer une petite Odyssée, même à crédit, non ?

D'où ce premier roman.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marylou 17/10/2020 17:27

belle analyse bonne soirée

Bernie 19/10/2020 18:56

merci