Elif Shafak auteure d'origine turque

Elif Shafak est une auteure turque étonnante : née en France (à Strasbourg), diplômée de l'université d'Ankara, Elif Shafak écrit aussi bien en langue turque qu'en langue anglaise.

La-batarde-d-Istanbul rainfolk
Elif Shafak

C'est à travers le roman "La bâtarde d'Istanbul", (best-seller en Turquie, en 2006) que j'ai découvert cette auteure, sa capacité à raconter une histoire, ou plutôt des histoires où se mêlent les familles et les individus qui s'y rencontrent, avec une profondeur et une légèreté incroyables, comme un paradoxe. 

 

Mais c'est aussi le lieu où les petites histoires se cognent à la grande Histoire : celle que chaque pays, d'une façon ou d'une autre, réinvente. Car selon le lieu où l'on regarde, elle diffère... et aussi, parce qu'aucun pays, sans doute, n'échappe à la falsification de son Histoire, encore moins la Turquie... encore moins lorsqu'il est question du génocide arménien... 

 

Les prises de position de l'auteure l'ont mise en danger (elle fut menacée de prison... ).

 

Pourtant, rien de rébarbatif pour le lecteur : en effet, la lecture des livres d'Elif Shafak est toujours facile, les personnages si attachants semblent vrais, pleins de petites manies du quotidien et de consistance... et puis, ils sont si différents les uns des autres, dans un pays où les pratiques religieuses diffèrent au sein d'une même famille. 

 

La plume, incontestablement, est aussi belle que bien posée. Et puis, elle a des choses à dire, et elle les dit bien... si bien... 

 

Cette plume, empreinte d'engagement politique, est si douce que je peux vous garantir une chose : ouvrez l'un des livres de l'auteur, vous ne le regretterez pas !

 

Dernier livre paru : "10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange" (chez Flammarion) 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
elle en a écrit pas mal je vais voir merci d'en parler
Répondre
B
avec plaisir
T
il est clair qu'elle doit avoir beaucoup à raconter
Répondre
B
et elle le raconte bien