Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rainfolk's diaries

Partageons nos lectures ! Roman, polar, thriller, fantasy, fantastique, science-fiction, bd, jeunesse.

Nantes Bang Bang - Stéphane Pajot

Nantes Bang Bang ce sont 11 nouvelles noires signées Stéphane Pajot, 11 balades dans 11 quartiers nantais qu’il connaît par cœur : 11 pépites noires.

nantes bang stephane pajot rainfolk

Nantes Bang Bang

Onze quartiers nantais, onze histoires noires. Onze quartiers pour un linceul.

Stéphane Pajot fait partie des auteurs que je suis régulièrement depuis quelques années. En premier, je vous ai parlé de Stéphane Pajot au travers d'une chronique de son roman policier « Selon les premiers éléments de l'enquête » (éditions D'Orbestier) en novembre 2014.

Ensuite, le jeudi 20 juillet 2017, Stéphane Pajot auteur, et spécialiste de Nantes, était en dédicace à la librairie Coiffard (Nantes) pour sa nouvelle publication «Petit lexique du Nantais pur beurre » (éditions D'Orbestier). Seules les montagnes ne se rencontrent pas, ce jour-là, je suis aussi à Nantes : Bernieshoot a rencontré Stéphane Pajot.

stephane-pajot-bernieshoot-coiffard
De g à d: Stéphane Pajot - Bernie

De plus, je vous avais présenté la librairie Coiffard (Nantes), au travers de l'interview d'une de ses libraires Linda Lompech dans le cadre d'un partenariat avec la revue Page des libraires.

Le vendredi 26 avril 2019, la date est capitale, le lieu aussi puisque nous sommes de à Nantes… Sur Twitter, mon réseau social favori, j’ai vu que Stéphane Pajot sortait un nouveau polar : Cuba à en mourir

12 septembre 2020, nous sommes de nouveau à Nantes, et l’histoire se répète, Stéphane Pajot vient tout juste de sortir son nouveau polar Nantes Bang Bang. C’est de nouveau à la librairie Coiffard que je suis allé me le procurer. Avec, pour l’anecdote, le plaisir d’expliquer à une Nantaise, étonnée de mon engouement pour ce polar, qui était Stéphane Pajot.

J’ai savouré avec grand plaisir ces 11 nouvelles noires, donc avec des meurtres, des vengeances des crimes. 11 nouvelles qui m’ont fait découvrir un peu plus Nantes, et je m’imagine bien la prochaine fois allez voir les quartiers dont nous parle avec sa verve et son vocabulaire imagé Stéphane Pajot.

La ville de Nantes est présente dans les 11 nouvelles, on y retrouve plusieurs fois son personnage Mathieu Leduc, est le narrateur. Stéphane Pajot s’attache au détail des personnages, que l’on peut croiser tous les jours au premier coin de rue de Nantes.

Onze nouvelles qui mettent en scène les péripéties sanglantes de petits malfrats, de petites crapules sans ambition,  de caïd, de personnages qui ont vécu, et même de policiers qui se prennent pour des co-boys.

L’amour de Stéphane Pajot pour Nantes, et sa connaissance de la ville sont palpables dans toutes les pages de ce polar.

Ces 11 nouvelles, c’est aussi une vraie ballade musicale qui commence avec Bang Bang chanté par Parabellum. Au fil des pages, vous pouvez vous constituer une playlist assez fabuleuse, et déambuler dans ces onze quartiers de Nantes.

En cette période de confinement, vous pouvez commander ce polar chez les éditions d’Orbestier.

parabellum bang bang

Résumé

Onze quartiers nantais, onze histoires noires. Onze quartiers pour un linceul.

Gare aux tatas flingueuses, au vieux caïd de retour, à l'apéro mortel d'un cowboy déglingué et à ce visage d'ange cachant un tueur méthodique.

Ici, les gros calibres côtoient les losers, petites frappes et crapules sans ambition. Du quai de la Fosse aux cages d'escaliers de Malakoff, l'auteur embarque ses ouailles du côté obscur de la ville à grandes giclées de chroniques saignantes.

Avec sa valise pleine d'humour et de verres à descendre, il ausculte les caniveaux et les crapauducs de Bretagne, bas-fonds, ruelles coupe-gorges et bars clandos, là où ça défouraille sans prévenir.

On y croise des types usés, au bout du bout, des fossoyeurs, flics et porte-flingues, menteurs, rockeurs, teignes et cerveaux détraqués.

Pas de quartier dans les quartiers.

Nantes est bien le rendez-vous des tricards !

La preuve par 11 quartiers sanglants.

 

Stéphane Pajot

Stéphane Pajot est né à Chantenay un soir glacial de février 1966. Très vite, délaissant une carrière musicale au succès aussi fulgurant qu'éphémère, il enfourcha sa mobylette et une nouvelle vocation à la recherche d'un article et d'un cliché à glisser dans sa sacoche pour alimenter le quotidien nantais Presse-Océan.

Une quinzaine d'années plus tard, il poursuit son chemin désormais en voiture dans le même journal. Stéphane Pajot signe de nombreux livres de mémoire sensible à travers le temps et l'histoire de la ville de Nantes et de sa région.

Collectionneur de photos et de cartes postales, fouineur d'archives toujours à la recherche d'anecdotes inédites et de témoignages, il se passionne pour l'Histoire et la petite histoire d'un passé méconnu qu'il se plaît à ressusciter. 

On lui doit également une petite dizaine de romans : Les Vacances de Monsieur Tati, La Mort de Jacques Vaché, Tout ce temps perdu avant de grandir et Le Livre est meilleur que le film, adapté au théâtre. Il a publier, en collaboration avec le photographe Romain Boulanger, un beau-livre de photographies contemporaines : Nantes, la ville aux mille visages.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZALMA 05/11/2020 02:54

Un très bon article nous permettant de découvrir cet auteur, et le petit "plus" : la photo !!

Bernie 05/11/2020 19:02

Merci !

biker06 04/11/2020 07:21

Il y a un quartier rouge dans Nantes ?
Bon Mercredi
Pat

Bernie 04/11/2020 19:09

bonne question

trublion 04/11/2020 07:17

une façon de découvrir Nantes, sans prendre trop de risque

Bernie 04/11/2020 19:09

et Nantes est une ville à découvrir