Les Évanescents de Damien Ribeiro

Les Évanescents est le premier roman de l’auteur perpignanais Damien Ribeiro. Roman du désenchantement contemporain, Les Évanescents est une cruelle «pastorale française ».

Les Évanescents de Damien Ribeiro rainfolk
Les Évanescents

Il s’appelle Dos Reis, patronyme exotique, goût d’huile ou de ciment, c’est selon.

Ses parents ne parlaient pas français vingt ans auparavant mais ils viennent d’intégrer la classe moyenne et peuvent s’installer dans un lotissement où l’immobilier est accessible à des gens comme eux.

Encore loin des familles qui inscrivent leurs enfants aux cours de tennis du Country Club, mais suffisamment proches pour humer l’air de cette pastorale atlantique des Trente Glorieuses finissantes.

Lorsqu’il atteint l’âge des premiers tags, Mickaël rêve d’inscrire son nom sur tous les murs de la ville. De faire partie de ce mouvement hip-hop où les vapeurs d’aérosol lèvent de fraîches hallucinations. Et puis un jour, il change de rivage.
Dans un premier roman qui décortique avec une lucidité féroce le désenchantement contemporain, Damien Ribeiro suit la trajectoire d’un jeune homme qui s’enferme à l’âge adulte dans une contrevie aux antipodes des horizons de son adolescence.

 

Damien Ribeiro

Damien Ribeiro est né à Bayonne où, à la fin des années 1990, il s’est impliqué dans le mouvement hip-hop, notamment dans le rap et le graffiti. Au début des années 2000, il écrit de nombreux textes et chroniques dans des webzines spécialisés. En parallèle il suit des études de droit.

Il vit aujourd’hui à PerpignanLes Évanescents, son premier roman, paraît au Rouergue en 2021.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Renée 06/03/2021 16:16

te souhaite doux weekend merci mais pas mon truc ce genre là.

Bernie 07/03/2021 10:45

Bon dimanche

trublion 06/03/2021 07:56

et bien , il est la preuve que c' est possible

Bernie 06/03/2021 11:49

exactement

biker06 06/03/2021 06:31

pas vraiment ma tasse de thé le graffiti....
Bon Samedi

Bernie 06/03/2021 11:50

Difficile de tout aimer