Immersion dans le Hirak : Le vent de la colère de Lotfi Sid

Immersion dans le "Hirak". En relatant les événements d'un point de vue "intérieur", Lotfi Sid présente ce mouvement populaire de 2019 contre le pouvoir en place, sous un tout nouveau jour.

vent colere Lotfi Sid
Le vent de la colère

Dans ce témoignage, Lotfi Sid nous décrit et analyse les événements de février 2019 à Alger. Avec précision et détail, ce journaliste en place au moment de cette révolution retrace les étapes ayant engendré ce soulèvement populaire, fruit d’une colère longtemps rentrée… et totalement imprévu par le gouvernement alors en place.

Il définira ainsi les éléments qui ont permis l’accession à la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, successeur de Bouteflika.

 

Extrait

« Le président Bouteflika devient ainsi la « figurine de bois » manipulée par une bande « mafieuse » cachée derrière les rideaux. Ce cercle restreint, bien organisé au sommet de l’État, utilise des personnalités publiques et des responsables dans les administrations « au passé sulfureux » pour leur imposer de sales besognes. Ils sont appelés à faire pression sur les fonctionnaires pour récolter leurs signatures au profit de Bouteflika. »

 

Lotfi Sid

Journaliste, Lotfi Sid a notamment travaillé pour le quotidien « El Watan » avant de rejoindre la rédaction de la chaîne 3 de la radio algérienne.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Un témoignage sans aucun doute tout à fait passionnant !

Malheureusement, la "gestion du Covid" a permis à nombre de pays d'intensifier leur dictature, et plus précisément, en Algérie, de casser le mouvement du "Hirak", ce qui est dramatique pour ce pays ; pays par ailleurs plein des forces vives de nombre de ses habitants qui veulent "une vie" et une vraie démocratie...
Répondre
B
Merci pour ton commentaire qui complète parfaitement cet article.
T
rien de changé là bas !
Répondre
B
je le crains...
B
des mouvements organisés par les groupuscules islamistes.....
Bon Samedi
Répondre
B
C'est une tragédie