La fille de la mère de Françoise Dion

Dans le roman La fille de la mère, Françoise Dion dresse le portrait en filigrane de la forte et sage Anita. Son histoire inspirante créée les mêmes impressions qu'une véritable rencontre.

La fille de la mère de Françoise Dion
La fille de la mère

« Ce n’était plus la petite fille spontanée, pleine de vie ou de rancœur, qui animait ce foyer de ses rires, de ses colères, de ses bouderies, de ses remarques acerbes. Plus rêveuse, moins expansive, elle ne venait plus se blottir tendrement dans les bras de sa grand-mère. Carmen sentait qu’une autre Anita émergeait sans pouvoir mettre de mots sur cette métamorphose. »

Née au cœur de la médina de Tanger dans les années cinquante, Anita n’a pas toujours eu la vie facile. Dans cette ville alors à son apogée où les cultures arabe, juive et chrétienne se côtoient en toute harmonie, la petite fille va devoir surmonter de dures épreuves pour enfin se transformer en une jeune femme épanouie.
Après les récits de ses périples à vélo, c’est aujourd’hui une autre traversée qu’entreprend Françoise Dion. Inspirée par le récit d’une amie, elle a rejoint Tanger pour s’imprégner de l’atmosphère de la ville. Entremêlant avec habileté histoire et souvenirs, elle crée pour le lecteur une aventure rythmée, humaine et tendre.

 

Françoise Dion

Françoise Dion conjugue ses talents d'écrivain à tous les temps, ceux de la réalité - ses tribulatons de cycliste - comme ceux de la fiction.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Merci pour la présentation. Doux weekend
Répondre
B
avec plaisir
T
C' est la vie qui souvent forge le caractère
Répondre
B
C'est tout à fait exact
B
et Anita Garibaldi , elle a eu la vie facile ?<br /> Bon Samedi
Répondre
B
Pas vraiment