La mélancolie de celui qui vise juste de Lewis Nordam

Bienvenue à Attrape-Flèche dans le Mississippi où il fait bon tirer sur son frigo tous les jours, une bière à la main, voguer dans le bayou parmi les dauphins et monter des plans pour percer dans le show-business.

La mélancolie de celui qui vise juste Lewis Nordam rainfolk diaries
La mélancolie de celui qui vise juste

À Attrape-Flèche, en plein bayou du Mississippi, la faune sauvage et la flore luxuriante, côtoient des êtres plus bigarrés encore : Monsieur Raney et son fils au crâne démesuré, Hydro ; un petit binoclard grassouillet passionné de comics, prénommé Louis ; un shérif bonne pâte et sa sublime épouse ; un fossoyeur revenu d’entre les morts ; et Morgan, l’as de la gâchette et fierté de la ville, qui vit avec sa mère adoptive, diseuse de bonne aventure.

Ce merveilleux microcosme se retrouve bousculé le jour où deux tueurs pervers et sans pitié – de si gentils enfants pourtant –, venus braquer la station-service où travaille Hydro, se font abattre. Les habitants d’Attrape-Flèche parviendront-ils à retrouver leur paix intérieure et le chemin qui leur permettra de percer dans le show-business ?

Roman onirique un peu fou et marqué par un optimisme lumineux, La Mélancolie de celui qui vise juste de Lewis Nordan est porté par une écriture limpide, presque hypnotique, capable de nous balader d’être en être, d’idée en idée, et de cœur en cœur. Et quand l’absurde pointe son nez, c’est toujours pour révéler l’humanité en chacun de nous.
Si c’est l’amour des armes qui semble vouloir mener cette petite ville au bord de l’explosion, c’est l’amour tout court, l’amour véritable et doux, celui du grand frère pour sa sœur, celui du père pour son fils, celui des amis de longues dates, ou d’un homme pour sa femme, qui seul permettra d’éviter le désastre.

Un ouvrage publié aux Éditions Monsieur Toussaint Louverture, en librairie le 17 juin

 

Lewis Nordan

Lewis Nordan [1939-1995] fait partie de ces rares écrivains capables de tisser leurs histoires à la frontière de la légende et du mensonge. Né en 1939 dans l’État du Mississippi, ce Docteur en Littérature reste marqué tout au long de sa vie par l’esprit du Sud.

Accaparé par son poste d’enseignant, c’est seulement à l’âge de quarante-cinq ans qu’est publié son premier recueil de nouvelles.

Ces textes l’inscrivent directement sur les traces de Faulkner ou O’Connor. C’est aussi l’occasion pour Nordan de poser le décor d’Attrape-Flèche, une petite ville imaginaire située dans le Delta du Mississippi qui restera tout au long de sa carrière un théâtre privilégié pour les personnages de ses romans et nouvelles.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article