Napoléon et Dieu de Philippe Bornet

Napoléon et Dieu, un ouvrage signé Philippe Bornet, est seulement le troisième livre paru sur ce thème ; les deux précédents (de Beauterne et Lombroso) étant parus en 1840 et 1920.

Napoléon et Dieu de Philippe Bornet
Napoléon et Dieu

Que se passe-t-il quand l'homme le plus puissant du monde depuis vingt siècles, rencontre le Tout-Puissant ?

Napoléon est issu d'une famille profondément catholique et s'éloigna de Dieu après s'être disputé avec son confesseur de l'École militaire, qui lui reprochait de préférer la Corse à son nouveau souverain Louis XVI.
Dans cet essai historique, préfacé par le Pr Jean Tulard, Philippe Bornet nous explique que Napoléon était civilement bigame et que ses deux mariages religieux étaient invalides !
Ayant connu à Saint-Hélène les mêmes humiliations qu'il avait imposées au pape Pie VII, il s'entretenait fréquemment de questions religieuses avec ses compagnons d'infortune (nature de l'âme, immortalité, vie après la mort…) et reprit une série de lectures religieuses et théologiques avant de demander la consolation d'un aumônier.
Napoléon était superstitieux et fort ignorant en matière religieuse : il n'a jamais compris la différence entre annulation du mariage et divorce. Il concédait au Pape le pouvoir spirituel mais réclamait le pouvoir temporel absolu et, pour lui, la nomination des évêques en faisait partie. Il força les cardinaux absents à son mariage avec Marie-Louise, à quitter leur tenue rouge et les exila, voire les emprisonna.
Excommunié en 1810, il tenta par tous les moyens d'obtenir du pape un deuxième concordat en 1813.
Le cardinal Fesh, son oncle lui avait fait parvenir une tabatière en forme de cercueil dans le fond de laquelle était écrit : « Pense à ta fin, elle est proche ».
Le samedi de Pâques, il se convertit.

 

Philippe Bornet

Philippe Bornet, clinicien, ancien journaliste est l'auteur de guides pratiques, romans historiques et essais.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article