Ava feignait d’écouter, avec son étrange regard

Tous les mercredis, Yves Carchon, écrivain, nous ouvre son univers littéraire, en nous offrant le plaisir de la lecture d'une nouvelle ou d'une micro-fiction.

femme brune sexy charme amour rainfolk diaries
Le lutin de l’amour

Elle dormait. Je me suis dit : tant pis, une autre fois. Il y aura bien une autre fois. Rien n’est jamais perdu avec Ava.

Le tout est qu’elle soit là, présente, je veux dire attentive.

Souvent, elle rêve quand je lui parle.

Elle m’écoute, impavide, avec ses grands yeux las qui réclament le sommeil.

C’est une dormeuse, et ce en toutes circonstances. Je la soupçonne même de dormir debout. Pas sûr qu’elle ait un pied dans le réel, pas sûr qu’elle soit même de ce monde.

Parfois, elle a le souffle, l’évanescence des héroïnes d’Edgar Poe.

Bon, ben tant pis, me suis-je dit. Une autre fois !

J’étais pourtant bien décidé. J’étais venu tout bonnement lui dire que je l’aimais. Mais oui, rien moins que ça !

On se voyait souvent depuis un an.

J’allais chez elle, elle me servait du thé. Et nous parlions. De longues heures.

Enfin, c’était moi qui parlais. Et Ava feignait d’écouter, ou écoutait, je ne sais plus.

— Tu m’écoutes, n’est-ce pas ?

— Mais oui !

C’est ce qu’elle prétendait.

Ce jour-là, j’étais bien décidé à lui ouvrir mon cœur.

Mais voilà : patatras !

La porte à peine ouverte, elle me reçoit en chancelant, bâille à en décrocher sa jolie bouche, me montre le canapé où elle compte faire un petit somme.

Oh, juste un petit somme !

Impératif est son besoin.

— Tu peux rester, m’a dit Ava.

Une fois allongée de son long, elle m’a très gentiment souri avant de s’assoupir. J’ai bien vu qu’elle était déjà loin. Son beau regard a basculé.

A son réveil, me suis-je dit, c’est sûr, je lui dirai… Mais le temps a passé. Et elle dormait encore quand, moi aussi gagné par le sommeil, j’ai sombré à mon tour.

Le lutin de l’amour a eu raison de ma patience.

yves-carchon-ecrivain

Une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer", de "Vieux démons", de « Le Dali noir », et de son dernier polar « Le sanctuaire des destins oubliés »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ava a de sacrés pouvoirs , et le lutin de l'amour aussi.
Répondre
B
tu as tout compris
T
les héroïnes des contes fantastiques sont irréelles, les Ava beaucoup moins
Répondre
B
je crois aussi
B
les héroïnes d'Edgar Poe sont dangereuses .....
Répondre
B
très...