L'enquête d'un duo de choc complètement déjanté !

La rencontre entre deux hommes que tout oppose marque ici le début d'un récit humoristique totalement décalé permettant notamment de réfléchir sur le sujet de l'indépendance du Québec.

Chroniques du Québec libre de Marilène Pujol et Pierre Noratlas
Chroniques du Québec libre

À ma gauche : Paul Niemand.

Ancien légionnaire. Président de l'entreprise Accurate Security. Dur, impitoyable, froid comme la glace. Aime : sa mère, son frère, sa sœur, ses neveux, ses nièces ses frères d'arme, le metal, (surtout Metallica et Rammstein), les armes et son ex Laure qui l'a quitté récemment. Déteste : les politiciens, les journalistes et par-dessus tout les branleurs à mèches prétentieux qui croient que la terre tourne autour d'eux.

 

À ma droite : Nathan Turner.

Maire de Québec et chanteur de VersusJames. Borderline, excessif, libertin, libertaire, politicien, accomplissement ultime du branleur à mèches. À une conviction intime : la terre tourne autour de lui. Aime : sa femme Lola, ses six enfants, ses amis et ses ex qui sont les mêmes, la musique, (surtout les Rolling Stones, the Cure, the Smiths Thiéfaine et Eels), le whisky canadien, la royal caramel, le sexe et l'indépendance du Québec. Déteste : qu'on lui dise ce qu'il doit faire et par-dessus-tout le gouvernement fédéral canadien.

 

Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer.

Pourtant, quand Nathan Turner est victime de plusieurs tentatives de meurtre, ses amis engagent Paul Niemand pour le protéger.

Travailler ensemble ? Impossible.

Développer une estime et un respect réciproque ? Encore plus impossible.

Devenir amis ? Allons, soyons sérieux !

Sur fond de lutte pour l'indépendance du Québec, un roman plein d'humour et d'action, dans la veine de « l'arme fatale » et de « Tango et Cash », sur deux hommes que tout oppose et pourtant...

Impossible n'est pas français.

Mais est-ce québécois ?

 

Marilène Pujol et Pierre Noratlas

Marilène Pujol et Pierre Noratlas forment un duo un peu barré. Elle aime les groupes de rock, les rapports humains, les rapports humains dans les groupes de rock et l'indépendance du Québec. Il aime les hauts faits guerriers, les militaires et les jolies filles.

Nathan Turner est sa part masculine. Paul Niemand est son alter ego. Tout ça mis dans le shaker de leur imagination débordante, passé au mixer de leur complicité, ça a fait non pas des chocapic mais « les chroniques du Québec libre ».

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
ça doit être complètement déjanté et donc ça me plairait certainement. Bonne semaine
Répondre
B
c'est génial
T
on dit que les extrêmes s' attirent
Répondre
B
je pense que oui
B
Vive l'indépendance du Quebec....
Répondre
B
aussi