Observatoire de l’Espace du CNES : l’autrice Karin Serres en résidence d’écriture à l’automne 2021

L’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES, accueillera en résidence l’autrice qui a reçu le soutien de la Région Île-de-France pour l’écriture de son prochain roman, Nager dans la nuit

karin-serres_autrice © Bertrand Couderc
Karin Serres © Bertrand Couderc
L’Observatoire de l’Espace du CNES accueillera l’autrice Karin Serres en résidence d’écriture à l’automne 2021

Un rapport inattendu à l’Espace

Karin Serres explore régulièrement notre rapport à l’Espace sous des angles inattendus et a publié plusieurs textes qui en témoignent dans la revue de création Espace(s) publiée par le laboratoire culturel du CNES.

Elle imagine par exemple dans Nuage citron la rencontre d’une femme avec une entité étrange et brumeuse (Espace(s) n°10) ou, dans Quelques instants sans gravité, la découverte par une personne ordinaire de sa capacité extraordinaire à déjouer les règles de la pesanteur (Espace(s) n°12).

Nager dans la nuit se présentera comme l’entrelacement de trois parcours de femmes, dont celui d’une astronaute. À travers ce personnage, Karin Serres s’empare des thèmes de l’exploration spatiale au féminin et de la recherche d’autres formes du vivant dans l’Espace, ainsi que des relations qui peuvent s’établir entre humains et non humains.

Le propos de cette résidence sera d’étayer la fiction que développe l’autrice par les apports documentaires de l’Observatoire de l’Espace et la mise en relation avec des spécialistes des différents domaines abordés, l’ingénierie des voyages spatiaux d’une part et l’exobiologie d’autre part.

 

Autour de la résidence d’écriture

Ce processus d’écriture et de recherche sera retranscrit au fil de la résidence de Karin Serres par la publication d’un journal sur le site remue.net et la réalisation d’un « cahier de recherche » destiné à être publié dans la revue Espace(s). Tout au long de l’année 2021-2022, l’autrice animera des ateliers d’écriture avec les élèves du lycée Lavoisier (Paris 5e) au cours desquels elle abordera les sujets qui traversent son roman, en particulier notre relation aux non humains. 

 

Karin Serres

Karin Serres est autrice, dramaturge et metteuse en scène. Son écriture interroge la place laissée à la nature et à l’invisible dans le monde moderne. Elle a notamment publié Monde sans oiseaux (Stock, 2013) et Happa no ko (Le Rouergue, 2018).

Cette résidence d’écriture est une action financée par la Région Île-de-France

 

La revue Espace(s)

La revue Espace(s), publiée depuis 2005 par l’Observatoire de l’Espace du CNES, se positionne à l’avant-poste de la création inspirée par l’Espace. Elle favorise la production de textes littéraires et de travaux plastiques où se dessine un rapport contemporain à l’aventure spatiale, alerte sur la place qu’elle occupe dans les enjeux sociétaux du xxie siècle et ne craignant pas de s’éloigner des poncifs qui marquent souvent le discours sur l’Espace.

À travers des contributions inédites et hétérogènes,  la revue Espace(s) matérialise un mouvement qui témoigne d’une aventure pluridisciplinaire originale, susceptible de nous éclairer sur notre condition terrestre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dasola 07/06/2021 18:02

Bonjour, c'est une initiative intéressante de voir des écrivains en résidence sur des thèmes qui sortent de l'ordinaire. Bonne soirée.

Bernie 07/06/2021 18:12

je suis tout à fait d'accord.

Renée 06/06/2021 15:36

Bon dimanche Bernie

Bernie 07/06/2021 18:13

merci

trublion 06/06/2021 07:05

un sujet qui pourrait devenir récurrent

Bernie 07/06/2021 18:13

oui peut-être.

biker06 06/06/2021 07:00

Elle a pas peur de nager la nuit ? Dés fois qu'il y ai un requin ....
Bon Dimanche

Bernie 07/06/2021 18:13

sourire, tu as été marqué par le film