La confrérie des innocents - Henri Gougaud

La confrérie des innocents, un livre signé Henri Gougaud, est un  roman historique envoutant qui plonge le lecteur dans l'atmosphère médiévale du XIIIe siècle, entre mysticisme et truculence.

La confrérie des innocents - Henri Gougaud
La confrérie des innocents

Région de Toulouse, XIIIe siècle, en pleine flambée fanatique et antihérétique. Le moine Alexis devient le gardien d'un précieux manuscrit confié par un ami de son maitre Vitalis, Baruch un vieil alchimiste, juste avant sa mort sur le bûcher.

Il doit alors tout faire pour sauver ce texte convoité par le grand évêque Inquisiteur et ses sbires, qui le pourchassent, lui et une bande d'amis de rencontre partageant les mêmes idéaux : Verniolle, voleur au grand cœur, évadé de la prison de Pamiers ; Jeanne, la fille de Baruch et nièce du terrible évêque ; Anna, sa nourrice, qui entretient des relations paillardes avec le valet de cet évêque, ce qui lui permet de déjouer certains de ses plans ; Adam de Miraval, jeune astronome amoureux ambigu de Jeanne, et son valet arabe Taleb qui trahira et sauvera le groupe à la fois.

S'ajoute une foule de protagonistes, putains, conteurs aveugles, hors la loi, mendiants, qui se réunissent au Chapeau Rouge, vaste cour des miracles dirigée par un voyant, Le Vieux d'après minuit : toute une faune qui peuple ces aventures picaresques admirablement rendues par une écriture somptueuse, véritable hymne à la richesse et à la fluidité de la langue française !

Henri Gougaud

Conteur, romancier et essayiste, Henri Gougaud est l'auteur d'une quarantaine de livres parmi lesquels chez Albin Michel L'enfant de la neige, Le Livre des chemins, Petits contes de sagesse pour temps turbulents, Le roman de Louise, J'ai pas fini mon rêve et au Seuil, les Sept plumes de l'Aigle, L'Arbre à soleil.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
personne n'est innocent .....
Bon Dimanche
Répondre
B
c'est vrai...
T
une cour des miracles toulousaine
Répondre
B
c'est un peu ça...