3 raisons de lire Délivre-nous du mal de Chrystel Duchamp

Après L’Art du meurtre et Le Sang des Belasko, Délivre-nous du mal est le nouveau suspense signé Chrystel Duchamp. Voici mes 3 raisons de lire cet excellent thriller sans plus attendre.

Chrystel Duchamp - Délivre-nous du mal rainfolk diaries
Délivre-nous du mal

3 raisons de le lire

  1.  Le suspense
  2. Les lieux
  3. .Le style

Le suspense

Chrystel Duchamp nous livre un suspense parfaitement ficelé. Le triple prologue, ce qui est rare, aussi déstabilisant qu'intriguant nous plonge dans le suspense de cette inquiétante disparition. Un suspense qui tient le lecteur en haleine du début à la fin

Les lieux

Chrystel Duchamp au travers de son personnage le commissaire Thomas Missot, nous propulse en région lyonnaise, où j’ai vécu dans les années 80. Au fil des pages nous nous prenons dans certains quartiers de Lyon, ou encore de Saint-Etienne, mais aussi au Plateau d'Assy avec ses sanatoriums à l'abandon…

Le style

Chrystel Duchamp nous livre une histoire passionnante où le suspense monte crescendo, dont, et c’est sa signature, le sujet est parfaitement maîtrisé et documenté. La narration est très efficace, Chrystel Duchamp maîtrise à la perfection tous les codes du genre, et aborde avec justesse et succès une thématique sociétale d'actualité.

L’histoire

Février 2018. Anaïs sollicite l'aide de son ami Thomas Missot, commandant à la PJ de Lyon. Pour elle, pas de doute, sa soeur Esther a été enlevée. Pourquoi aurait-elle, sinon, laissé derrière elle ses clés de voiture, ses papiers et son téléphone portable ?
Les mois passent et, tandis que l'enquête s'enlise, d'autres jeunes femmes se volatilisent. Jusqu'à ce qu'un corps soit retrouvé pendu dans une usine désaffectée, le crâne rasé, la langue sectionnée. Puis un deuxième...
Thomas sait désormais qu'un tueur en série sévit dans la région. Mais il ignore encore que ces cadavres ne sont que la partie immergée du plan machiavélique d'un individu avide de vengeance...

Chrystel Duchamp

Chrystel Duchamp, 35 ans, a signé en 2020 L'Art du meurtre, un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd'hui en France). « Un bonbon de polar ! » (Gérard Collard, « L’Info du vrai »).

Aux éditions de l'Archipel a ensuite paru Le Sang des Belasko (2021), qui vient d’être réédité chez Archipoche.

Elle réside près de Saint-Étienne.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Merci pour la présentation, douce semaine
Répondre
B
avec plaisir
B
Délivre nous de Jupiter ......
Répondre
B
réponse bientôt...
T
c' est alléchant
Répondre
B
un excellent thriller