Éliette Abécassis: une auteure bien connue, mais l’a-t-on lue ?

 

Éliette Abécassis est une auteure contemporaine à notre époque, que tout le monde a déjà plus ou moins vue sur un plateau de télévision. Mais l’a-t-on forcément lue ?

eliette-abecassis-ame-soeur-tinder
Éliette Abécassis: une auteure bien connue, mais l’a-t-on lue ?

Éliette Abécassis a déjà beaucoup écrit (une 60aine d’ouvrages...), dans différents genres et elle est plus particulièrement connue pour son livre sur manuscrits de la mer Morte, dont essentiellement « Qumran », qui fut son premier livre (la suite sera : « Le trésor du temple ».

Mais pour ma part, incontestablement, le livre qui m’a le plus marquée est : « La répudiée ». Il raconte l’histoire tragique d’une femme dont le mari est ultra-orthodoxe et qui, ne parvenant pas à avoir un enfant, est « répudiée ainsi que la loi religieuse l’autorise ».

Voici un COURT EXTRAIT de « La répudiée » :

« Tous les mois, c'est la même chose. Je pleure. Je soupire. J'attends. Que le linge au-dessous de moi ne soit point taché de rouge. Et tous les mois, mon ventre me fait mal. Le sang s'échappe, je saigne, je prie, je pleure. Mes larmes mouillent le mur occidental. Telle une brebis abandonnée, ainsi j'erre dans les rues. Mes paupières tremblent, mes jambes vacillent, mes yeux brillent de douleur. Je regarde autour de moi, je ne vois personne pour m'aider.

                                            (…)

- Toujours rien ? demande ma mère.

- Toujours rien.

- Cela va bientôt faire dix ans.

- Je sais. S'il le veut, Nathan peut me répudier. »

Alors bien sûr, cela n’arrive que très rarement dans la réalité, mais ce texte bref est écrit de façon sublime. Le niveau littéraire ne baisse à aucun moment. C’est un livre court, qui a été mis en scène en 2003, là encore de façon remarquable, dans un jeu à la fois de texte magnifiquement dit et de voiles blancs jouant sur la scène…

Donc, s’il ne fallait en lire qu’un seul, à mon sens, ce serait celui-là.

Mais bien sûr, il y en a d’autres, pas tous aussi littéraires d’ailleurs, et dont la lecture est peut-être parfois plus aisée, et dans tous les cas, agréable et simple. Certains romans s’inspirent plus ou moins du vécu de l’auteure, et mettent souvent l’accent sur la condition de la femme : ainsi, le roman « Sépharade » qui aborde, à travers sa propre histoire familiale, l’histoire des Juifs du Maroc ; ou encore « Un heureux évènement », voire « Le corset invisible », « Une affaire conjugale », « Et te voici permise à tout homme » …

La condition de la femme est un thème cher à l’auteure, que l’on retrouve donc dans plusieurs de ses livres, au-delà de l’engagement personnel d’Éliette Abécassis dans des associations d’aide.

À noter :

- « La répudiée » a obtenu « le Prix des écrivains croyants » en 2001.

- Ce roman est inspiré par le scénario que l’auteure a d’abord écrit, pour le film « Kadosh » (réalisé par Amos Gitaï).

Eliette Abécassis vient de publier De l'âme sœur à Tinder : et si les réseaux sociaux nous empêchaient d'aimer ?

rainfolk-solange-schneider

Un article signé Solange Schneider pseudo Zalma écrivain, auteure de « Chemins étranges », « Points de fuite », et « Demain, tout ira bien ! » et « Ma vie en rouge et noir »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Il me titille.
Répondre
B
alors...
M
Je ne l'ai en effet jamais lu mais son nom et certains de ses titres sont notés dans mon carnet en attente d'être un jour découvert, alors je rajoute celui-ci, pourquoi pas...
Répondre
B
Effectivement pourquoi pas
B
je peux pas lire , je ne suis pas croyant hi hi hi
Répondre
B
mais si justement
T
c' est v rai que je n' ai encore lu aucun livre d' elle
Répondre
B
alors c'est l'occasion