"Un équilibre incertain" de Marièle Collin : un nouveau roman palpitant basé sur un fait divers survenu dans les Deux-Sèvres

"Un équilibre incertain", le second roman de Marièle Collin publié sous le pseudonyme de Romane Saint-Jean aux éditions St Honoré, plonge les lecteurs et lectrices dans une histoire captivante, inspirée d'un fait réel. Un livre qui tient en haleine jusqu'à la dernière page !

un equilibre incertain romane saint jean rainfolk diaries
Un équilibre incertain

Ulysse est un jeune garçon qui n’a jamais connu son père, celui-ci ayant disparu peu de temps avant sa naissance. Depuis, nul ne sait ce qu’il est devenu. À la suite de l’indiscrétion d’un camarade, l’adolescent découvre que son père a fait de la prison, condamné pour le double meurtre de ses parents.

Pendant de nombreuses années, Ulysse va rejeter sa famille paternelle marquée par les drames et la violence. Ses ancêtres étant d’origine paysanne, il va se tourner vers la mer et ses multiples possibilités d’évasion. Mais le passé le rattrapera et il devra faire face à ce qu’il a si longtemps refusé de voir…

Une histoire fictive... née d'un fait divers bien réel

Pour son nouveau roman « Un équilibre incertain », Marièle Collin s'est inspirée d'un ancien fait divers qui s'est passé dans les Deux-Sèvres.

Dans une famille de paysans, des enfants auraient tué leurs parents qui refusaient de leur céder la gestion de la ferme. Lors du décès du père, personne ne les avait soupçonnés mais à la mort de la mère, peu de temps après, les gens avaient commencé à se poser des questions.

L'auteure a entendu parler de cette histoire. Elle n'a jamais connu la fin ni les détails de cette affaire mais cela a stimulé son imagination.

Pour des raisons personnelles, Marièle Collin a longtemps réfléchi aux secrets et non-dits dans les familles et aux conséquences néfastes de ses silences sur les descendants. Elle a alors décidé de relier cette histoire de parricide aux effets délétères de la loi du silence.

Extrait

"Pour l’inciter à travailler, le professeur de maths l’installe à côté d’un certain Jules, bien propre sur lui, bon élève et un peu fayot sur les bords. Il demande à Jules d’avoir la gentillesse de donner un coup de main à son camarade. Jules répond respectueusement « Oui, Monsieur » et se lance dans son rôle de mentor.

Mais au bout de quelque temps, agacé par la mauvaise volonté de son voisin de table, qui n’en perd pas une pour l’envoyer balader ou le traiter de lécheur, Jules lui glisse avec délectation, dans l’oreille, que son père, Jean-Luc, a fait de la prison et qu’il n’est que le fils d’un assassin. Ulysse le regarde, un instant, hagard, comme frappé par la foudre, et puis, d’un seul coup, il lui balance son poing dans la figure.

Jules se met à beugler en se tenant le nez et Ulysse se retrouve chez le proviseur. Ce dernier sermonne Ulysse et lui demande des explications mais il ne rencontre qu’un silence buté, alors il appelle Clarisse. Elle arrive un peu inquiète, ne sachant pas très bien de quoi il s’agit. Perturbée, elle se perd dans les couloirs mais finit par trouver le bureau du chef de l’établissement.

Ulysse est là, assis sur une chaise, l’air à la fois, renfrogné et mal à l’aise. Il balance régulièrement des coups de pied dans son sac de cours. Le proviseur raconte à Clarisse l’incident entre Jules et Ulysse, incident qui s’est terminé par un violent coup de poing. Il justifie ainsi sa décision d’exclure Ulysse trois jours pour son comportement inexcusable. Il ajoute qu’Ulysse refuse de s’expliquer et qu’il n’y a pas moyen de lui tirer un mot.

_ Son camarade affirme qu’il a toujours été poli et gentil avec lui et qu’il ne comprend pas son attitude. Je le connais bien, ce petit Jules, c’est un brave petit, un bon élève. Jamais, il ne raconterait des mensonges. Alors, vous comprenez, Madame, que ce serait bien qu’Ulysse réfléchisse et qu’à son retour, il s’engage à se comporter autrement et à faire des excuses à son camarade. Estimez-vous heureuse que les parents ne portent pas plainte ! Peut-être qu’Ulysse acceptera de vous parler, à vous…

Clarisse ne sait pas quoi dire. Elle prend le bras d’Ulysse et l’entraîne vers la sortie. "

Marièle Collin

Pendant longtemps, Marièle Collin a été professeure de Français en collège, dans une petite ville proche de Bordeaux. Elle réside actuellement dans les Deux-Sèvres.

Tout au long de sa carrière, elle a rencontré plusieurs enfants au parcours difficile. Fin 2020, elle a publié le roman "Un enfant insupportable" sous le pseudonyme de Romane Saint-Jean, pour raconter le vécu douloureux de l'un d'entre eux et sensibiliser au sujet des violences psychologiques.

Face au succès rencontré par son premier livre, elle a repris la plume et publié fin 2021 "Un équilibre incertain" en s'inspirant d'une histoire vraie locale.

Marièle travaille désormais à la rédaction de son prochain livre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
merci de cette présentation bonne journée
Répondre
B
avec plaisir
T
c' est le genre de détail qui peut pourrir toute une vie
Répondre
B
exactement