'Terre Cabade' le premier roman toulousain de Marie Varoquaux

Marie Varoquaux nous transporte à Toulouse, dans un univers d’après-guerre, où les personnages se découvrent peu à peu des liens, reposant sur des mensonges, des traumatismes, ou des trahisons.

Terre Cabade Marie Varoquaux rainfolk diaries
Terre Cabade

Toulouse 1948. Dans la France de l’après-guerre qui retrouve une certaine joie de vivre Raphaëlle Raynal, anéantie par la disparition brutale de sa fille et de son époux se raccroche à ses morts pour survivre. Sa vie est rythmée par ses allers retours hebdomadaires au cimetière de Terre-Cabade où reposent les siens.

Une jeune photographe en devenir, un aristocrate au passé sulfureux, un prêtre issu de la communauté des réfugiés espagnols vont successivement croiser sa route et faire basculer son destin.

Manipulations, mensonges, secrets de famille, trahisons… Qui sont vraiment ceux qui nous entourent ?

Dans un univers de faux-semblants où peu à peu les masques tombent Raphaëlle avance en aveugle, victime de multiples obsessions jusqu’au point de non-retour.

Marie Varoquaux

Après des études d’Histoire de l’Art, Marie Varoquaux a exercé le métier de guide-conférencière à Paris. Elle vit aujourd’hui à Aix-en-Provence.

Terre-Cabade est son premier roman

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une couverture très romantique :)
Répondre
B
oui je trouve aussi
R
Merci bonne semaine
Répondre
B
avec plaisir
T
une illustration de : Il ne faut pas se fier aux apparennces
Répondre
B
exactement
B
O Marie si tu savais ......<br /> Bon Lundi
Répondre
B
merci