Dopamine un roman ado - Young Adult signé Patrick Bard

Dopamine est un roman fascinant, une autopsie d’un fait divers (librement inspiré d’une histoire vraie) pour tenter de comprendre comment des ados peuvent en venir à tuer pour presque rien.

Dopamine

Nul ne naît en étant un monstre, et toute la question est de savoir quels sont les chemins qui mènent à la barbarie. Patrick Bard tente d’y répondre dans son nouveau roman choc.au travers de l’autopsie d’un fait divers.

Cet ouvrage, à destination des jeunes adultes, mais que je conseille aussi vivement aux parents d’adolescents ou d’adolescentes, est une analyse fine, profonde, grâce au procédé romanesque, de l’impact des réseaux sociaux et de la molécule qu’ils activent dans le cerveau, la dopamine : responsable du plaisir, de la motivation et de l’addiction.

En effet la dopamine est un neurotransmetteur, une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux, et l'une de celles qui influent directement sur le comportement. (source wikipédia). Longtemps la dopamine a été considérée comme la molécule du plaisir, alors qu’en réalité c’est la molécule du désir. Pour Patrick Bard, c’est la molécule du « assez n’est jamais assez ».

La plume de Patrick Bard, qui poursuit son travail littéraire sur l’addiction chez les adolescents, et s’intéresse plus particulièrement ici à la violence scolaire et au cyber-harcèlement.

Dans la première partie du livre de nombreux chapitres, que j’ai particulièrement appréciés, se déroulent dans le bureau du juge d’instruction. En utilisant le style narratif, Patrick Bard donne un rôle précis au juge d’instruction : il aide le guide du lecteur, c’est le lien entre tous les protagonistes du meurtre.

Dans la seconde partie, nous sommes dans une sorte de huis-clos dans le monde d’Emma et Enzo qui ont été identifiés comme les meurtriers dès le début du roman. Cette préhistoire, c’est le monde d’aujourd’hui, des ados accrochés à leur smartphone, aux gratifications faciles à coups de « like ». Un monde que tous ceux qui sont nés avant Internet ne peuvent pas réellement connaître. Je parle là des parents, mais aussi des enseignants. Ce n’est pas un jugement, simplement un constat, je fais aussi partie de ce monde d’hier.

Et dans ce monde d’aujourd’hui, le cerveau primitif prend le dessus sur la capacité de réflexion, de prendre du recul. Le cerveau frontal est aux abonnés absents.

En conclusion, ce roman, je le rappelle ado- young adullt) décrypte parfaitement le monde des ados d’aujourd’hui. Il est à mettre entre toutes les mains, et devrait absolument être lu par les parents et les enseignants.

L’histoire

Février 2021 : le corps d’une jeune fille de quatorze ans est retrouvé dans la Marne. Ses meurtriers, identifiés très vite, sont deux camarades de classe.

Une fille et un garçon qui ne semblent pas conscients de la gravité de leur acte et invoquent des mobiles inconsistants.

Entre addiction aux écrans, haine déversée sur les réseaux sociaux, harcèlement et calomnie, le juge d'instruction chargé de l'affaire décide de décrypter coûte que coûte la mécanique de l'impensable.

dopamine-patrick-bard-maison-editions siros couverture

Patrick Bard

Patrick Bard est romancier, écrivain-voyageur et photojournaliste. Les frontières et la question des femmes sont au centre de son travail.

Son premier roman, La frontière, a reçu le prix Michel Lebrun (2002), le prix Brigada 21 (Espagne, 2005) et le Prix Ancres Noires (2006). Il est l’auteur de six romans aux éditions du Seuil. Orphelins de sang, sur le trafic d’enfants en Amérique latine, a été récompensé par le prix Sang d’encre des lycéens 2010 et le prix Lion noir 2011.

En 2015, il a publié Poussières d’exil (Seuil), couronné par le prix 1001 feuilles noires, et Mon neveu Jeanne (Loco), un essai documentaire sur la question du genre.

Aux éditions Syros, il est l’auteur de Et mes yeux se sont fermés (2016), de POV (2018) et Le secret de Mona (2020).

Article mis à jour le 18 septembre 2022

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Glaçant mais instructif, tu me donnes envie de le lire d'autant plus que je ne connais pas l'auteur
Répondre
B
Ce sera une belle découverte, j'espère.
T
Pas facile de comprendre les motivations
Répondre
B
c'est complexe.