L’Hypocrisie du Monde du Travail de l’écrivaine Vesta

Il était une fois, dans le "merveilleux" monde du travail... le témoignage acide de l’auteure Vesta. À découvrir sans attendre !

L’Hypocrisie du Monde du Travail

« J’avais travaillé dur pour arriver à mon niveau de compétences !

J’avais travaillé et on nous jetait comme des malpropres… C’était une mesure politique au niveau national certes, mais ce que je n’ai jamais accepté, c’est que mon patron ne m’ait jamais prévenu.

Le monde hypocrite du travail et la lâcheté des hommes… »

Dans cet ouvrage, l’autrice Vesta témoigne : née à la campagne, élevée à la dure, elle s’est très vite débrouillée seule et s’est exilée vers la grande ville pour y trouver son premier emploi. Avec une plume non dénuée d’humour, elle nous relate ses péripéties professionnelles.

Entre trahisons, désillusions et grandes joies, elle dévoile l’une après l’autre les strates de son existence, plusieurs petites vies en une seule. Un récit dans lequel tout un chacun peut se retrouver au coin d’une page.

Un livre publié chez les Éditions du Panthéon, dans la collection mémoires et témoignages. Cet ouvrage a vu sa parution le 22 février 2022.

Les Éditions du Panthéon est un éditeur libre, dont la mission est de donner à chacun une chance de pouvoir être publié.

A noter la parution en juin 2002 d’un autre livre de Vesta, Sacrifices.

hypocrisie monde travail vesta couverture editions pantheon

Vesta

Lire, écrire, rêver. L’auteure Vesta a longtemps dû mettre de côté ces trois passions. Aujourd’hui, loin des univers étriqués qu’elle décrit dans son livre, elle se sent pousser des ailes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
C' est pour ça qu'on a inventé les DRH qui jouent le rôle de tampon
Répondre
B
oui le fusible idéal
E
J'ai connu ça et je ne suis pas du tout tentée...
Répondre
B
je te comprends.
B
Le monde du travail en France est devenu un esclavagisme camouflé avec un état racketteur ...<br /> @+
Répondre
B
C'est hélas la réalité