Apprendre et maîtriser facilement la prononciation du français

Comme toutes les langues, le français a des sons et des intonations spécifiques. La prononciation n’est pas toujours facile, parler le français peut paraître compliqué.

En apprenant, ou en révisant, les principales règles de la prononciation en français, vous progresserez rapidement. Dans cet article, je vous donne les bases pour prononcer correctement le français. Naturellement, vous devrez vous exercer régulièrement pour que votre prononciation soit très bonne.

Bien prononcer le français

La langue française est bien connue pour avoir beaucoup d’exceptions. Ici, je ne vous parle que des généralités. Cet article s’adresse particulièrement aux élèves débutants qui veulent apprendre le français. Mais c’est aussi un excellent aide-mémoire pour celles et ceux qui ont déjà un niveau avancé.

Les bases de la prononciation en français

Tout d’abord, mon premier conseil est de parler lentement, de faire les liaisons et de bien articuler. Avant de savoir courir, il faut savoir marcher. C’est exactement pareil pour la prononciation. N’hésitez pas à vous regarder dans un miroir quand vous effectuez des exercices de prononciation. Vous devez aussi vous enregistrer pour ensuite vous écouter et vous corriger.

Apprendre à bien prononcer le français, c’est aussi être comme un acteur ou une actrice qui prend l’accent d’un personnage. Créer votre sphère française en écoutant des podcasts, la radio ou en regardant des séries.

Les consonnes à la fin d’un mot qui ne se prononcent pas

Nous disons qu’une consonne est muette lorsqu’elle est à la fin d’un mot et qu’elle ne se prononce pas.

En général, quand un mot se termine par la consonne :

  • d,
  • t,
  • s,
  • x,

Il ne faut pas prononcer cette lettre, ne se prononce pas.

Exemple.

Pour prononcer les mots :

  • Un bond,
  • Un chat,
  • Malheureux
  • Français

Il faut faire comme si les consonnes d, t, x ou s n’étaient pas écrites. Vous allez donc dire : « un bon », « un cha », « malheureu », « françai ».

Vous avez remarqué que dans le mot français il y a la lettre « ç » le petit symbole sous la consonne « c » s’appelle une cédille. Quand on ajoute une cédille sous un c, alors « ç » se prononce « s ».

Les consonnes à la fin d’un mot qui se prononcent

Les consonnes l, f et c se prononcent quand elles sont à la fin d’un mot.

Exemple :

  • Un cheval
  • Un objectif
  • Un sac

La consonne h, quand elle commence un mot, est une lettre muette. Nous allons apprendre sa prononciation dans le paragraphe sur les liaisons.

Bien faire les liaisons

Vous le savez, l’alphabet français comprend 26 lettres dont :

  • 20 consonnes
  • 6 voyelles

Les voyelles sont a, e, i, o, u, y.

Il est important de bien les connaître, car les voyelles jouent un rôle important dans la prononciation.

Pour faire correctement une liaison entre deux mots, il faut prononcer la consonne finale, habituellement non prononcée d'un mot pour le relier avec le mot suivant qui commence par une voyelle ou un h.

La consonne qui termine le premier mot et la voyelle (ou le h) qui commence le mot suivant forment une syllabe.

Exemple

Regardez pour « un avion », n est une consonne et termine le premier mot a est une voyelle qui commence le mot suivant. La bonne prononciation sera donc : unavion.

Comment allez-vous prononcer bon appétit ?

Vous avez repéré la consonne et la voyelle bon appétit, la nouvelle syllabe est « na » la bonne prononciation est donc bonappétit.

Une liaison peut changer la prononciation d’une lettre.

C’est une bizarrerie de la langue française, une liaison peut changer la prononciation d’une lettre dans certains cas particuliers :

  • F peut se prononcer V
  • X ou s peuvent se prononcer z

Exemples

Neuf heures se prononce neuvheures

Les étudiants se prononce letudiants

Un heureux événement se prononce uneureuvénement

Les élisions

Cas du pronom je

A la première personne du singulier le pronom est « je ». Lorsque l’on conjugue un verbe qui commence par une voyelle, « je » devient « j’».

Exemples

Je aime devient j’aime et se prononce jaime.

Je ai devient j’ai et se prononce jai.

Je étudie le français devient j’étudie le français et se prononce tudie.

Pour être précis, l’effacement d'une voyelle finale devant une voyelle initiale ou un h muet est une élision. L'apostrophe est le symbole qui marque l'élision.

Cette règle s’applique aussi avec la, le, me, se, tu

Quand les adjectifs changent de forme.

Certains adjectifs masculins ou féminins changent de forme lorsqu’ils sont suivis par un mot commençant par une voyelle ou un h :

  • « beau » deviendra « bel », comme dans un bel oiseau,
  • « ce » deviendra « cet », comme dans cet été
  • « fou » deviendra « fol », comme dans ce fol hiver
  • « nouveau » deviendra « nouvel » comme dans le nouvel an
  • « vieux » deviendra « vieil », comme dans un vieil animal
  • « ma » deviendra « mon » comme dans mon école,
  • « ta » deviendra « ton » comme ton étudiant,
  • « sa » deviendra « son » comme son amie
français apprendre facile simple cours leçon

Cet article vous a présenté les généralités de la prononciation en français. Pour progresser, vous devez absolument écouter et parler le français. Pour aller plus loin, vous pouvez prendre un cours de français avec moi.

Pour revoir le vocabulaire, utilise le dictionnaire wordreference

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article