Albert Camus : un auteur "existentialiste", mais pas que...

Bonjour ! Aujourd'hui, je souhaite vous parler d'un auteur classique, connu, notamment pour faire partie de ce qu'on nomme "les auteurs existentialistes". Il s'agit d'Albert Camus (1913 - 1960).

rainfolk albert camus etranger
Albert Camus

Beaucoup l'ont étudié au lycée, parfois à la faculté. Tout le monde connaît, plus ou moins, cet auteur... et il est facile de se reporter au courant existentialiste de l'époque pour savoir à peu près de quoi il en retourne : on pense d'ailleurs de suite à Sartre et Camus, dans les années 50, 60... 

 

Et puis, on pense à "L'étranger", de Camus. Et quand on pense à Camus, on pense à "pessimisme" ; à quelque chose de l'ordre de la lourdeur et de la noirceur. Et puis, tant qu'à faire, on pense même à "La Peste", et certain.e.s l'ont peut-être lu ou relu, durant le confinement : l'époque s'y prête, au fond !

 

Camus, un auteur lumineux, une philosophie positive (d'autant plus positive qu'elle est lucide) :

Pourtant, je voudrais vous présenter l’œuvre et la philosophie d'Albert Camus sous un angle tout à fait différent !

 

- Tout d'abord, l'enfance de Camus, en Algérie, a été une enfance heureuse et pleine de vie : c'est cette vie qui imprègne les "Noces", un livre plein de saveur et de sève, que je vous recommande vivement.

 

- Ensuite, il y a chez cet auteur, une lucidité presque sans failles, qui sous-tend sa pensée, sa philosophie, et sa recherche de justice même et justement, parce que le combat est perdu d'avance : dans "La Peste", on peut bien sûr ne voir que le destin tragique de l'Homme, et arrêter sa lecture à cela. 

Mais on peut aussi y voir la recherche d'une justice, l'entêtement et l'engagement à "faire son métier d'Homme", jusqu'au bout. Ce que fait le personnage du docteur Rieux, qui n'oublie pas de se ressourcer en plongeant dans la mer, pour se maintenir en vie et transmettre ce qu'il peut de vie... 

 

- Parce que, je cite Camus : "L'Homme révolté est un homme appliqué à revendiquer un ordre humain", et que malgré ce chaos et l'horizon qui semble bouché : "Il faut imaginer *Sisyphe heureux"... 

 

La philosophie d'Albert Camus est, à mon sens, d'autant plus positive qu'elle est lucide. 

Et en cela, il était à la fois un philosophe et un écrivain plein de lumière et d'optimisme !

 

Alors oui, il faut imaginer Sisyphe heureux, et les lecteurs de Camus aussi... 

 

Car loin de n'être qu'un "auteur de l'absurde", Camus est au contraire, un auteur de ce qu'on appellerait aujourd'hui : la bienveillance, la "positive-attitude", voire même une forme de "gratitude"... Dans tous les cas, un auteur engagé dans la lutte vers un monde meilleur, une justice "juste"... 

 

BONNE LECTURE !

 

* Sisyphe : personnage mythologique, connu pour son châtiment consistant à pousser une pierre au sommet d'une montagne d'où elle finit toujours par retomber.

 

Un article signé Solange Schneider pseudo Zalma écrivain, auteur de « Chemins étranges » et « Points de fuite »

rainfolk  Solange Schneider
Zalma - Solange Schneider

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Ah Camus, une vraie révélation quand je l'ai découvert au lycée...
Répondre
B
Et l’Étranger ça nous parle...
A
Je me souviens que nous l'avions lu en Terminale, tu t'en souviens ?
Répondre
B
Je m'en souviens comme si c'était hier...
E
J'ai bien aimé la peste et l'étranger m'a fait froid dans le dos mais j'ai lu de lui tout ce que j'ai trouvé à l'époque !
Répondre
B
Ce sont deux chefs d'oeuvres
M
L'étranger, c'est un livre que je relis au moins deux fois par an...
Répondre
B
il faut aussi partie de mes livres de chevet
R
Etrange je ne me souviens pas avoir lu quelque chose de M. Camus.....
Répondre
B
Quel dommage, tu devrais lire l'Etanger
B
Hello Bernie
Que dirait Camus aujourd'hui et que ferait il ? C'est la question que l'on se pose pour tous ces disparus philosophe ou combattant du XXE siècle. Difficile à dire ! Mais ils y verrai un ordre établi par le capitalisme bien plus puissant qu'avant les derniers soubresauts du communisme...
@+ Pat
Répondre
B
Tu as raison je pense
T
la lucidité, c' est ce qu'il nous manque aujourd'hui !
Répondre
B
exactement