Découvrez le palmarès du Grand Prix Poésie RATP 2021

Le jury du Grand Prix Poésie RATP 2021 dévoile son palmarès : 10 lauréats inspirés dont les poèmes seront affichés pendant tout l'été sur l'ensemble du réseau Île-de-France Mobilités exploité par la RATP et feront flâner l'esprit des usagers au gré de leurs voyages.

Grand Prix Poesie RATP 2021
Palmarès du Grand Prix Poésie RATP 2021

Ouverte aux participations du 29 mars au 2 mai, la 7ème édition du Grand Prix Poésie RATP, présidée par Vincent Delerm, a recuelli près de 10 000 poèmes. Un concours qui ne cesse de confirmer d'année en année l'attachement des Français à la poésie, au goût des mots et au plaisir d'écrire.

Les 10 lauréats sélectionnés par le jury ont entre 10 et 70 ans et viennent de toute la France. Parmi ces textes poétiques, et dans chacune des catégories du concours (Enfants, Jeunes, Adultes), trois d'entre eux ont particulièrement touché le cœur du jury. Ceux-là sont récompensés du Grand Prix.

Vivez avec nous la cérémonie du Grand Prix Poésie RATP 2021

Les Grands Prix

Grand Prix Adultes – Clemence Paradis

Clémence Paradis, jeune femme parisienne, dépeint Belleville, quartier aux murs colorés et aux nuits incarnées. « Minuit moins toi » sonne le glas d’un amour éloigné, délavant au crépuscule le pittoresque de ses rues.

Minuit moins toi

J’ai dessiné les carrefours de Belleville

Tâchés d’images au feutre indélébile

Cent fois

Décolorés, paysages versatiles

Triste aquarelle au reflet de ma ville

Sans toi

Il est minuit ce soir et la lune semble s’éteindre

Mes nuits moins le quart,

Minuit moins toi

Mes nuits moins le quart,

Minuit moins toi

 

Grand Prix Jeunes – Amaury Barret

Amaury Barret résidant près de Lyon, inspiré par sa région, haut lieu de la gastronomie, fait tinter les casseroles, crisser les tables en inox et pétrir la pâte, dans l’ambiance énergique des cuisines d’un restaurant. Un poème aux sonorités musicales et au rythme enlevé.

Brigade du Neuvième Art

L’un tranche un rutabaga

Couteau aiguisé, marbré de dessins

Table en inox

Ambiance concentrée

Y’a du bruit dans la cuisine

Les casseroles chantent

L’autre pétrit la pâte brisée d’une seule main

Une sauce, de l’ail

Un tour de moulin, un coup de torchon

La table est dressée

Repas collectif avant le service.

 

Grand Prix Enfants – Malo Hookoomsing

Malo Hookoomsing, dévoile ses peurs sans détour, la Peur existentielle des choses qui nous échappent. Lucide, ce poète en herbe n’en est pas moins généreux en nous livrant dans le même temps ses secrets pour que rien jamais ne s’éloigne.

De peur

De peur que son ombre ne s’en aille,

il la colle à ses pieds.

De peur que ses idées ne partent,

il les fixe à son esprit.

De peur que ses envies ne l’abandonnent,

il se les accroche au cœur.

 

Prix special du jury

Prix special du jury - Christophe Herce

Cette année, le jury a souhaité récompenser tout spécialement un poème, celui de Christophe Hercé. En plus de recevoir le Prix spécial du jury, il sera publié dans la prochaine Anthologie du Printemps des poètes par les éditions Bruno Doucey.

J’ai rêvé de vous l’espace d’un instant

Mais quel espace dans cet instant

 

Les 6 autres lauréats

Jean Didier, 62 ans, Nice (06)

Jean-Daniel Griffe, 70 ans, Ollioules (83)

Violette Jung, 21 ans, Wangen (67)

Odile Nedjaaï, 67 ans, La Chapelle-au-Riboul (53)

Mathilde Parry, 19 ans, Loubeyrat (63)

Laurent Prouff, 52 ans, Pontivy (56)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article