Interview de Solange Schneider -Zalma Auteure

Pour une fois, je vais parler un peu de moi… je veux dire, parler de l’auteure que je suis, des livres que j’ai écrits et de ceux qui vont (bientôt) paraître.

Et puis, je vais aussi évoquer une particularité : celle qui consiste à écrire aussi bien du court que du long, aussi bien du littéraire que du feel good book ou du thriller plutôt bien ficelé… !

Je vais donc m’imposer le même questionnaire que celui que j’ai réalisé pour un auteur, il y a peu !

Solange Schneider pseudo Zalma écrivain
Solange Schneider-Zalma
  • Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

J’ai commencé par les nouvelles, le court, le percutant, en ne me mettant aucune barrière. J’étais alors étudiante.

Un paquet d’années plus tard, et après avoir retravaillé mes textes, cela a donné deux recueils de nouvelles parus chez L’Harmattan, et un troisième recueil qui vient tout juste de sortir aux Editions « L’Ire de l’Ours » !

L’Ire de l’Ours solange schneider

Et puis, un roman « feel good book » qui met en scène une sorte de « Bidget Jones » à la française, parfois en talons aiguilles, parfois en rires, parfois en larmes, et qui aime beaucoup le mojito ! Parce que j’aime aussi écrire des choses qui font rire et en même temps réfléchir, tout doucement, sans qu’on s’en rende compte…

« Demain, tout ira bien ! » : le Tome 1 vient de paraître aux Editons « Art en Mots », sous mon pseudonyme ZALMA.

 

Qu’est-ce qui vous a donné le goût de l’écriture ?

Tout et rien, quelque chose qui s’agite en moi, bout et finit par trouver sa forme, qu’elle soit courte ou longue, joyeuse ou dramatique…

Disons que c’est aussi une façon d’être au monde et de le retranscrire, avec ma sensibilité. Les faits d’actualité et de société sont toujours à la base de ce que j’écris, même dans le « feel good book ».

demain tout ira bien zalma

Avez-vous d’autres passions ?

Je dirais bien sûr la lecture, et puis surtout la vie ! Puisque c’est elle qui m’inspire le plus : la vie, les gens autour de moi, leurs interactions, leurs choix, leurs bonheurs et leurs craintes, leurs forces et leurs faiblesses…

 

  • Certaines de vos œuvres ont obtenu des prix littéraires. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Oui. Mon premier prix littéraire a été une très courte nouvelle, « La gazelle et le tambour », distinguée par le jury de SHORT-EDITION. Elle a aussi beaucoup plu aux lecteurs car elle parlait de la condition de la femme, du mariage « arrangé » dans certains pays, c’est-à-dire souvent « forcé ».

Une autre nouvelle plus légère, « Demain, on déconfine ! », a été distinguée par l’ARACT-OCCITANIE, pour figurer dans le recueil collectif « Nouvelles du travail », de l’année 2020, qui fut une année un peu particulière, comme on le sait…

Enfin, deux nouvelles ont été distinguées « finalistes » par le jury de SHORT-EDITION : « Les yeux jaunes », qui est une nouvelle fantastique ; et tout récemment, finaliste du concours été 2021 : « La première nuit du reste de sa vie ».

 

  • Votre premier thriller, « Nul n’en sortira… » va paraître prochainement aux « Editions du Citron Bleu »: de quoi parle-t-il ?

Il s’agit d’un thriller de Noël, qui se passe en huis clos, un soir de Noël, donc…

Une famille d’apparence parfaite invite ses voisins, mais la soirée ne se déroulera pas tout à fait comme prévu.

En effet, un étrange paquet rouge trône au pied du sapin, et l’ouverture de ce paquet va faire entrer les personnages dans un tourbillon infernal où les masques vont tomber, et les pires secrets se révéler… jusqu’à l’issue fatale…

Je vous en reparlerai en temps voulu !

 

  • Et enfin, êtes-vous en train d’écrire un nouveau roman ? Est-ce « top secret » ou bien voulez-vous nous en dévoiler quelques pans ?

Effectivement, je finis en ce moment le Tome 2 du feel good book « Demain, tout ira bien ! ».

Et puis, entre deux nouvelles, je plonge dans l’écriture d’un second thriller, très psychologique, qui se déroule également en huis clos…

Enfin, un roman très littéraire est en cours de préparation sur le thème de l’enfance, du couple, de la séparation…

 

Et puis, pour le plaisir, voici quelques petites questions un peu plus folles :

  • Si vous étiez un animal dans une histoire fantastique, vous seriez… ?

Un chat un peu fou !

  • Vous préférez le jour ou la nuit ?

La nuit, sans hésiter !

  • Quel est le livre qui vous a le plus marquée ?

La Peste, d’Albert Camus. Indiscutablement.

  • Et celui que vous avez détesté ?

Les frères Karamazov : j’étais obligée de lire les deux tomes durant mon cursus universitaire (Lettres modernes), et j’ai fini par détester cette lecture forcée et vraiment trop longue à mon goût !

Si vous étiez une fleur dans un roman policier, vous seriez… ?

Une rose noire, se cachant dans le soir…

  • Et un mot, juste un seul… : celui qui vous vient à l’esprit, pour clore ce petit questionnaire… ?

« Absurde » !

Parce que c’est souvent ce sur quoi l’être humain bute, qu’il s’agisse de la condition humaine ou de la situation politique d’un pays…

 

 

Une interview signée Solange Schneider pseudo Zalma écrivain, auteur de « Chemins étranges » et « Points de fuite »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci pour cette interview rondement menée , j'en apprends un peu plus sur Zelma .
Répondre
B
Avec plaisir
R
Merci pour ce bel interview
Bonne journée Renée http://envie2.be/
Répondre
B
avec plaisir
T
même si je pense à un petit manque de diplomatie dans certaines réponses, je confirme un humour tours sous- jacent de la révolte
Répondre
B
Merci pour ton commentaire