Au cœur d’une Lyrienne - Lisa Luce

Au cœur d’une Lyrienne est un témoignage poignant, rempli d’espoir, à travers lequel Lisa Luce s’adresse à toutes les personnes en détresse.

Au cœur d’une Lyrienne - Lisa Luce avis lecture rainfolk diaries
Au cœur d’une Lyrienne

Dédié à tous ceux qui n’osent pas assumer qui ils sont véritablement, ceux qui n’écoutent pas suf­fisamment leur intuition ou ceux qui traversent des souffrances qui paraissent insurmontables, cet ouvrage vous apportera du réconfort grâce à ses paroles claires, didactiques et remplies de sagesse.

Chaque expérience, chaque moment vécu et passé est une leçon à apprendre. Et cela, l’au­teure nous aide à le concevoir en nous poussant à nous accrocher à notre foi, afin de nous relever de nos difficultés.

Quatrième de couverture

« Avec le temps, je commençais à voir mes expériences comme un pont que je nomme “le pont de l’intégrité”, les pierres le constituant sont telles les leçons issues de l’en­semble des expériences que j’ai vécues et à travers chacune d’elles se trouve un mes­sage à intégrer. Si ce dernier n’est pas assez enveloppé d’amour et de pardon pour moi-même et pour les autres, alors je recommencerais la même expérience autant de fois qu’il faudra jusqu’à ce que l’amour et le pardon soient bien intégrés

 C’est la raison pour laquelle ce fameux pont repose uniquement sur l’intégrité de la personne, car il n’y a que l’amour et le pardon qui puissent nous “maintenir” tous ensemble, bien soudés, telles les pierres entre elles. J’ai compris que c’est en allant vers moi-même que je me sors de l’illusion de la dualité car mes réactions vis-à-vis d’un élément extérieur ne sont que le reflet du travail à faire de l’intérieur. »

Extrait

Toujours cette question qui me revenait en tête :

— Qu’est-ce que je fais là ? me demandai-je.

Une sensation de ne pas être d’ici, de ne pas comprendre comment fonctionne ce monde, de ne pas être née à la bonne époque, complètement décalée. Mes seuls amis ? Les livres. Ils m’ont toujours apporté le réconfort dont j’avais besoin et me permettaient de m’évader et de me comprendre toute seule dans ce monde. À six ans déjà, je ressentais une haine envers les hommes, une forte envie de vengeance me rongeait, avec un besoin crucial de faire souffrir tout homme qui s’approchait de moi.

Cela a fini par s’estomper avec le temps et disparaître définitivement à l’âge de quinze ans à la rencontre d’un garçon, je m’en rappelle comme si c’était hier, il était roux, tout frêle mais avait un langage musclé avec les filles. Comme à mon habitude, j’étais assise sur un banc au lycée à observer les autres plutôt que de me joindre à eux. À proximité, se trouvait toujours ce garçon que je trouvais agaçant ; le voyant toujours entouré de filles, je le haïssais sans même le connaître.

— Mais pour qui il se prend ? me dis-je. Mais qu’est-ce qu’elles ont toutes à vouloir lui parler ? Sont-elles si aveugles pour ne pas voir qu’il s’en fout d’elles ?

À mes yeux, il se permettait trop de choses avec les filles. À peine l’une partait et v’là qu’une autre arrivait. Il leur parlait à toutes de la même façon et il arrivait que plusieurs s’agglutinaient autour de lui, le traitant comme un dieu. Moi je rageais à côté, de le voir se comporter ainsi avec elles. Un beau jour, il fit semblant de faire tomber son stylo pour entamer une discussion avec moi, je l’ai laissé croire que ça avait fonctionné. Je ramassai son stylo et répondis à son bonjour.

Lisa Luce

Lisa Luce est née en 1983, à Alger. En quête de devenir la meilleure version d’elle-même, elle décide de se lancer et de se consacrer à l’écriture, qui la passionne.

Au cœur d’une Lyrienne est son premier ouvrage. Dans ce témoignage, elle espère donner de l’espoir à ceux qui ne croient plus en rien.

Lisa Luce avis lecture rainfolk diaries

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
S'il peut faire du bien à des gens qui ne croient plus en rien, c'est super
Répondre
B
Je pense que oui
B
J'assume etre un biker ....
Répondre
B
c'est bien
T
une thérapie
Répondre
B
oui...