Hugues Pagan, lauréat du Prix Landerneau Polar 2022 pour Le Carré des Indigents

Après le vote des 1192 libraires du réseau des espaces culturels E. Leclerc, le jury, composé de 10 libraires des Espaces Culturels E. Leclerc et présidé cette année par Tonino Benacquista aux côtés de Michel-Édouard Leclerc a récompensé Hugues Pagan pour Le Carré des Indigents (Rivages Noir).

Hugues Pagan Le Carré des Indigents rainfolk diaries
Prix Landerneau Polar 2022 : Hugues Pagan

L'auteur se voit attribuer une dotation de 6 000 € et bénéficiera pour son roman d’une campagne de publicité ainsi que d’une mise en avant dans les Espaces Culturels E.Leclerc. Il succède au palmarès à Gwenaël Bulteau, lauréat l’an dernier pour La République des faibles (La Manufacture de livres).

Depuis 2012, le Prix Landerneau Polar récompense l’auteur d’un roman de genre (noir, policier, suspense, thriller...), francophone, et dont le récit et la qualité littéraire sont à même de conquérir le plus grand nombre de lecteurs.

Le jury de libraires des Espaces Culturels E.Leclerc, présidé cette année par l’écrivain et scénariste Tonino Benacquista aux côtés de Michel-Édouard Leclerc, a retenu 5 titres parmi tous ceux parus depuis janvier 2022. Cette sélection a par la suite été soumise au vote de l’ensemble des 1 192 libraires du réseau, un résultat pris en compte lors des délibérations finales qui ont réuni le jury, Tonino Benacquista et Michel-Édouard Leclerc.

Elles ont permis de distinguer Hugues Pagan pour Le Carré des indigents, paru aux Éditions Rivages Noir.

PLP22_Remise prix landerneau polar © Christophe Meireis
© Christophe Meireis

Hugues Pagan

Hugues Pagan a été professeur de philosophie, journaliste, attaché bancaire et photographe avant de passer - et d’obtenir - le concours d’inspecteur de police du ministère de l’Intérieur. Cette nouvelle carrière durera plus de vingt ans et lui inspirera des romans noirs à l’atmosphère glacée tels que Boulevard des allongés (Fleuve noir), L’Étage des morts (Albin Michel), Dernière station avant l’autoroute (Rivages Noir), sacré Prix Mystère de la critique 1998…

Aujourd’hui, il se consacre à temps plein à l’écriture - de ses livres, 13 à ce jour, mais aussi de scénarios pour la télévision et le cinéma. Il a ainsi signé le script de la série policière historique de France 2 Nicolas Le Floch et créé, pour France 2 également, Un flic, ou encore Mafiosa, diffusée sur Canal +.

Le Carré des Indigents

Années 1970, peu avant la mort de Pompidou et l’accession de Giscard au pouvoir. Claude Schneider est un jeune officier de police judiciaire tout juste muté dans une ville moyenne de l’est de la France qu’il connaît bien.

Dès sa prise de fonctions, un père éploré vient signaler la disparition de sa fille Betty, une adolescente sérieuse et sans histoires.

Elle revenait de la bibliothèque sur son Solex et n’est jamais rentrée. Schneider a déjà l’intuition qu’elle est morte. De fait, le cadavre de la jeune fille est retrouvé peu après, atrocement mutilé au niveau de la gorge.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai entendu parler de cet auteur mais je ne l'ai pas encore lu :) C'est super qu'il ait eu ce prix, ce sont souvent de très bons romans !
Répondre
B
Je suis d'accord avec toi
E
Bravo à cet écrivain pour ce prix qui semble mérité !
Répondre
B
totalement d'accord