L'enfant du volcan, un roman de Léo et Ghyslène Marin

Puisant aux sources de son passé, Ghyslène Marin signe avec son fils Léo Marin un roman dans lequel la fiction se mêle à l'histoire.

L'enfant du volcan

Ce roman donne chair au drame vécu par des milliers d'enfants déplacés entre 1962 et 1984 vers des communes dépeuplées de la métropole, dont la Creuse. Au-delà des faits, L'Enfant du volcan évoque, avec une grande sensibilité, la rencontre de personnages magnifiques en quête d'un lien familial.

L’histoire

La vie est rude à Saint-Avre, village de la Creuse, vidé par l'exode rural. Jusqu'à cette nouvelle, qui inquiète les habitants : le château va devenir un orphelinat dans lequel seront accueillis des enfants venus d'ailleurs. Parmi eux, Mila,
une petite Réunionnaise, arrachée à son île et à sa famille. La fillette trouve auprès d'Ernestine et d'Hector, couple sans enfants, un peu de réconfort. Entre eux, se crée un attachement profond qui contrarie les autorités administratives.

Léo et Ghyslène Marin, les auteurs

Ghyslène Marin a 57 ans, et elle est professeure de Lettres à Paris. Elle est ce qu'on appelle une « Enfant de la Creuse » : un des milliers de jeunes Réunionnais qui ont été exilés en France par l'État entre 1964 et 1984 afin de repeupler les régions vidées par l'exode rural.

Son fils, Léo Marin, 22 ans, a étudié la philosophie et l'économie à Henri IV et à McGill. Il a intégré le Cours Florent en septembre 2022.

Ils ont co-écrit ce premier roman, très inspiré de l'émouvante histoire de Ghyslène Marin.

L'enfant du volcan, un roman de Léo et Ghyslène Marin

L'enfant du volcan

Léo et Ghyslène Marin

320 pages

Albin Michel, 2023

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
un souvenir dont la France ne peut s' enorgueillir !
Répondre
B
je suis d'accord avec toi.
B
Je connais l'histoire de ces enfants réunionnais déplacés dans des familles de la France profonde.... et pas toujours fait avec délicatesse. Ce livre doit etre magnifique et émouvant. Hier à la TV, il y avait le sujet d'un film qui faisait débat entre les soldats de la république (des soldats sanguinaires) et les partisans de Vendée. Nous à Nice, nous avons connu cela avec les barbets. Mais les mensonges de l'histoire française se découvrent petit à petit...<br /> @+
Répondre
B
Oui, et il en reste encore...