Les dernières soirées de l’été : il faut en profiter !

Quand approche la fin de l’été, on se dit qu’il est temps de faire les dernières longues balades, de profiter des rayons du soleil qui peu à peu déclinent…

Alors, voici ce petit texte, parce que ce sont les derniers beaux jours, et qu’il faut en profiter !

dernieres balades ete rainfolk diaries
LES DERNIÈRES SOIRÉES DE L’ÉTÉ (il faut en profiter !)

On l’a bien remarqué, ces derniers temps : les soirées sont fraîches. On persiste quand même à mettre les sandales, les pieds nus, la jupe longue et multicolore, le pull joyeux et sans manches. Et on profite de la terrasse, un gilet de laine posé sur les épaules qu’on finit par enfiler parce que le petit vent est de plus en plus piquant. Presque froid.

Alors, on rentre dans la cuisine et on fait chauffer l’eau pour l’infusion, au lieu du thé glacé qu’on sirotait il y a peu. Les conversations vont bon train, on parle de la rentrée, des enfants et des cartables trop lourds, des cahiers blancs et propres qui sentent le neuf, des stylos bien rangés dans la trousse des petits… de la nouvelle institutrice moins sympathique que celle de l’an dernier, ou alors au contraire, tellement plus avenante !

Il est 21 heures, les enfants sont couchés, on sort les plaids à carreaux verts et rouges, qu’on étale sur nos jambes pour profiter de ce reste d’été. Les premières feuilles dorées craquent sous nos pieds, même si la pelouse reste encore bien verte. On raconte nos souvenirs de vacances, plus ou moins joyeux ou alors gâtés par une météo capricieuse ou d’autres choses moins gaies, mais qu’importe : on se fait une joie d’évoquer ces souvenirs qui ont le goût du sable et de la mer, des rochers où les vagues se fracassent sous les pins parasols.

Et puis, à voix basse, on dit qu’on a regardé les températures à la télé, et qu’elles vont baisser dans quelques jours. Que ce sera l’automne, brusque et frais, celui qui annonce déjà l’hiver, Noël. On rit, on glousse : Noël, comme ça semble loin… La neige ? On a presque oublié sa texture étrange et fondante, le blanc de ses bonhommes de neige.

On est encore en été, que diable ! Sur la terrasse, on papote en baissant le ton pour ne pas réveiller les enfants, on trempe les lèvres dans le liquide chaud, on remue doucement le sucre dans la tasse, on pique un biscuit posé sur la table en résine qu’on n’a toujours pas remisée au garage pour l’hiver. Ça attendra les jours de vent mauvais, les feuilles rousses et folles qui tourbillonneront en une ronde infernale dans l’air, la minuscule buée qui sort de nos bouches dès les premières gelées.

On le sait, c’est pour bientôt. Alors, on traîne sur la terrasse, le plus longtemps possible pour rallonger cette fin d’été, on resserre le pull moelleux autour de nos épaules, on rit un peu trop fort, on parle avec une animation un brin suspecte… parce que quand même : ce sont les derniers beaux jours, il faut en profiter !

rainfolk  Solange Schneider

Une nouvelle signée Solange Schneider pseudo Zalma écrivain, auteur de « Chemins étranges », « Points de fuite », et « Demain, tout ira bien ! » et « Ma vie en rouge et noir »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
J'aime beaucoup ce parfum de nostalgie des beaux jours .
Répondre
B
moi aussi
M
Joli texte mais pour ici, ça va être difficile. On rentre au chaud !
Répondre
B
les températures baissent
R
he oui profiter au maximum. Joli texte...
Répondre
B
absolument d'accord
T
C' est bien frais le matin aussi, raison de plus pour suivre ton conseil
Répondre
B
Solange a de bons conseils.
B
Les derniers beaux jours ? Il faut lui faire connaitre la Riviera à Solange hi hi hi
Répondre
B
Tout le monde n'a pas la chance d'y habiter.