Interview : Cédric Sicard et la BD !

Solange Schneider nous invite aujourd’hui à découvrir Cédric Sicard alias Sedh un auteur passionné de BD.

Cédric Sicard alias Sedh
Cédric Sicard alias Sedh
Interview : Cédric Sicard et la BD !
  • Bonjour, Cédric. Vous êtes un auteur originaire de Bretagne qui travaille et vit en Alsace. C’est bien ça ?

Je suis né à Nantes, en Bretagne, mais je vis à Sélestat, en Alsace, depuis 2006. J’y suis libraire, une activité qui me permet de vivre au milieu de ma passion : les livres !

 

  • Quel est votre parcours ?

J’ai une maîtrise d’information et communication qui m’a permis de travailler (professionnellement et bénévolement) dans la culture, notamment dans le tissu associatif. Et depuis 15 ans dans le monde du livre.

 

  • Vous aimez la musique et les livres, puisque vous en vendez… mais pas seulement : depuis quelques temps, vous en écrivez aussi. Pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

J’aime l’expression artistique dans son ensemble. J’ai fait un peu de vidéo, de la radio, pas mal de photographie, de la musique dans deux projets rock et punk, de l’écriture, et bien sûr, du dessin et de la peinture.

Et dans chacun de ces domaines, j’ai essayé de me diversifier, que ce soit sur le thème, l’ambiance, ou même les outils utilisés. La phase de création, d’imagination, et le cheminement jusqu’au résultat m’intéressent finalement plus que le produit terminé, j’aime ces moments de recherche, de balbutiements…

 

  • La bande-dessinée, c’est du texte, mais aussi de l’image : vous dessinez depuis longtemps ?

Je dessine depuis que je sais tenir un crayon. Totalement autodidacte par défaut (puisque enfant, je ne savais pas qu’il existait des cours de dessin), j’ai ensuite stagné jusqu’à arrêter de dessiner à force de tourner en rond.

C’est ma rencontre avec « le Petit Atelier » à Sélestat qui m’a remis les crayons en mains, mais aussi, pour la première fois, des pinceaux, à la découverte de plein de techniques enrichissantes.

 

  • Qu’est-ce qui vous a donné le déclic, l’envie de « faire de la bande-dessinée » ?

J’ai fait mes premières BD à 9 ou 10 ans, reprenant les Simpson ou encore Batman dans des aventures inédites et… très nulles ! Mais déjà, c’était le processus que j’aimais.

En 2017, j’ai commencé à faire des dessins humoristiques avec des aliments (jeux de mots, hommages à la pop culture, gags…) que je postais sur les réseaux sociaux. Et petit à petit, j’ai atteint les 80 dessins, ce qui m’a donné l’idée de les réunir dans une BD. Un rêve pour un grand fan de BD comme moi (j’en ai plus de 2000 dans ma bibliothèque) !

Et voilà comment est né le projet Fou’d, dont le premier tome est sorti en 2020 et le second en 2021, tous deux en autoédition et diffusion, notamment grâce à des campagnes Ulule.

Cédric Sicard alias Sedh bd cuisine moi cuisson impossible
  • Après ces premières BD, quels sont vos projets ? Encore de la bande-dessinée ou bien autre chose ?

Oui : deux projets sur le feu. Fou’d, c’est pour le moment terminé, je n’ai pas envie de tourner en rond avec les jeux de mots et de faire du remplissage forcé. Donc si j’y reviens ça sera pour raconter une histoire complète, une parodie ou une adaptation d’un roman ou d’un film par exemple, comme j’ai pu le faire pour les contributeurs Ulule en adaptant le « Chant de Noël » de Charles Dickens (« a Christmas Carol » renommé « a Christmas Carrot ») sous forme de conte illustré.

Le projet 2022 sera, normalement, une BD humoristique également mais sur un thème complètement différent. Ensuite, j’ai déjà commencé deux autres projets BD, un humoristique toujours et le second un thriller beaucoup plus sombre ! Ce ne sont pas les idées qui manquent ! A suivre sur les réseaux sociaux J

 

  • Merci d’avoir répondu à ce questionnaire. Je vous laisse « le mot de la fin », celui qui vous vient spontanément à l’esprit ?

Pour rester dans le thème de Fou’d, je dirais que nous voici donc à la FAIM de cette interview !

rainfolk  Solange Schneider

Un interview signé Solange Schneider pseudo Zalma écrivain, auteure de « Chemins étranges », « Points de fuite », et « Demain, tout ira bien ! » et « Ma vie en rouge et noir »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
le dessin comme la photo sont aussi des moyens de communicatioon
Répondre
B
absolument
B
Ah que c'était bien le temps des BD d'Elvifrance ....
Répondre
B
Oui, mais il se fait aussi de belles choses aujourd'hui