Tais-Toi Quand Tu Parles, un premier roman drôle et inspirant, en partie inspiré de la vie d’une afro-française vivant en banlieue

Avec "Tais Toi Quand Tu Parles", Dido Mbalu Grédigui signe ici un premier roman dans l'air du temps. À la fois léger et drôle, il amène des réflexions plus profondes et accompagne l'émancipation des femmes.

tais toi quand tu parles Dido Mbalu Grédigui
Tais-Toi Quand Tu Parles

"Tais Toi Quand Tu Parles" un roman à 40 % biographique, qui parle aussi de la banlieue et des gens qui y vivent. #90’s #classic #filledepub #mabanlieuetulaimesoutulakiffe #afrofrançaise.

Un roman grand public qui évoque des thématiques universelles

Écrit par une afro-française, «Tais-Toi Quand Tu Parles" est un livre jubilatoire. À la fois cool et accessible à toutes, il est truffé de références musicales, cinématographiques et télévisuelles qui font remonter une foule de souvenirs.

Un roman de type Chick litterature, écrit par folie, une folie douce d'une trentenaire pleine d'imagination, qui aide aussi à se poser les bonnes questions. Car, au fil des pages, il met en avant les doutes, le poids des réseaux sociaux dans les relations, les interrogations sur qui on est vraiment.

Dido Mbalu Grédigui souligne :

"Mon héroïne, Shadee, est un peu féministe, afro-française parfois plus française qu'afro, amoureuse et romantico-rebelle."

L’histoire

Shadee est pressée, elle veut aller de l’avant, mais sans avoir à choisir comment avancer et dans quelle direction. La vingtaine, de toutes les façons, c’est fait pour découvrir, faire des erreurs, rire, aimer, et ça tombe bien, c’est ce qu’elle sait faire de mieux !

Le RER de 8h22 souvent raté, les soirées où il faut être tagué, les collègues trop fraîches pour être honnêtes, le gluten-sugar free auquel elle essaie d'adhérer... Shadee est over sollicitée. Le Grand Schtroumpf qui lui en demande beaucoup, sa sœur qui n'en fait pas assez, et l'homme de sa vie qui a décidé que leur vie ensemble pouvait attendre. Shadee aurait besoin d’une thérapie, mais elle a Twitter et ses amis, pas besoin de plus.

Enfin si, Shadee reste en réalité aussi classique qu'une paire de Stan Smith ; elle veut être aimée par Pierre, rendre fière ses parents afro-exigeants et avoir une promotion professionnelle sans avoir à vendre son âme au devil Kimya.. Pour cela, elle doit arriver à faire des choix mais "choisir c’est renoncer" disait André,... pour Shadee, c’est davantage : choisir c’est se planter ! Et faire des erreurs ça la connaît.

Alix, Sio, Pierre et Kimya sont des bons partenaires de jeu et comme elle, de mauvais perdants.

8 choses à savoir sur Tais Toi Quand Tu Parles

#HistoireVraie

1. Le titre est assez biographique... On a souvent préconisé à Dido de se taire ou de laisser les gens tranquilles. Comme vous le voyez, le lisez, le vivez... elle n'a pas écouté !

#LeConcept

2. À la base, le livre devait être un roman à 4 mains, projet envisagé avec une amie qui n'a pas dépassé le stade du concept. Puis, Dido a repris la première page qu'elle avait écrite et en a fait ce roman. #RêveD'Enfant

3. Son tout premier roman faisait en réalité 3 pages ; il racontait une histoire de voyage à travers le monde, elle devait avoir 8 ans. Le monde peut donc se visiter en 3 pages de rêve d'une enfant.

#PasdIdeeDeHashtag

4. Le roman TTQTP s'appelait au départ "Elles sont physiquement intelligentes".

5. Avant de trouver un éditeur, elle a présenté son livre à deux salons du livre et 28 maisons d'édition. Combien de refus ? 4... le reste c'est silence radio. Dido s'en amuse : "C'est comme si j'avais demandé à 28 garçons de sortir avec moi et que 24 m'avaient laissé en "vu". Je crois que même pour mes candidatures pro je n'ai jamais eu un ratio aussi bas. #determinée".

6. L'héroïne a eu plusieurs prénoms avant de s'appeler Shadee : Verity (qui a dit que ça ne pouvait pas être un prénom), Joy, Capucine (elle imaginait sa mère le dire avec l'accent, ça rendait le prénom sympa), May, April, Autumn, Summer (oui, on ne vous l'a pas dit l'autrice est d'origine congolaise).

#CitoyenDuMonde

7. L'autrice a fait le choix de ne pas préciser le pays d'origine de la famille, pour laisser à chacun le plaisir d'imaginer, choisir. Par contre, le fait qu'elle ne soit pas à 100% de "souche", pour elle, permet également à tous de se projeter. Elle explique : "On est tous un peu originaires d'ailleurs. Et ces origines marquées dans nos ADN participent à nous rendre exceptionnels. Oui, la Bretagne, le Pays Basque et même l'île d'Oléron sont des terres étrangères."

#Cultivée

8. Un de ses films préférés est Eternal Sunshine of the spotless Mind. Vous vous en moquez ? Mais en matière d'amour Shadee aussi aimerait pouvoir appuyer sur le bouton reset. Mais son film préféré est "Save The Last dance". Que voulez-vous, les goûts et les couleurs...

Si ce livre était une playlist, on y trouverait...

  • Stereophonics - Maybe tomorrow
  • Véronique Sanson reprise par "Tout ce qui brille" - Drôle de Vie
  • Morcheeba - Blindfold
  • Beyonce - Already
  • Jocelyn Brown - Somebody Else's Guy
  • Jidenna- Boomerang
  • Bill withers - Just the two of us
  • Black pumas – Colors
  • Bryson Tiller- Don't
  • Liane la havane –Bittersweet
  • Nesly - Baby mama
  • Morcheeba - Blood like lemonade
  • Naza et Niska - Joli Bebe
  • Paolo Nuti - Iron sky
  • Cindy Lauper - Girls wanna have fun
  • Bill Withers - Ain’t no sunshine
  • Céline Dion - J’irai où tu iras
  • Michael Kiwanuka - Love&Hate
  • Cat Power - The Greatest
  • Joni Mitchell - California
  • Et aussi Shade, Mariah Carey, En Vogue, Kehlani, Youssou Ndour, Dalida...

5 questions à l'autrice fréquemment posées par les futures lectrices

Tu as mis combien de temps à écrire ton livre ?

J''ai dû commencer quand Rihanna a sorti "Bitch Better Have My money (quoi Rihanna n'est pas une échelle de temps ?), puis j'ai mis le roman sur pause par procrastination et parce que je ne savais pas quoi faire de Shadee ; puis en 2019 j'ai terminé.

En tout et pour tout j'ai dû mettre 2 ans et demi. J'aime prendre mon temps.

Est-ce un livre "de filles" ?

Alors si on entend par là un livre qui sent bon, qui parle avec gentillesse, qui fait du bien au cœur... alors OUI c'est un livre de filles. Mais en 2022, on a dépassé ces questions, non ?

C'est un livre qui peut être lu par les femmes et les hommes de 18 à 88 ans.

Est-ce que tu parles de moi dedans ?

Peut-être ou pas. Lis-le et tu le sauras ! Je ne parle d'aucun de mes proches et de tous à la fois. La magie d'un roman est que le lecteur puisse se dire "ah mais ce comportement, cette phrase, c’est tout à fait moi ou Pauline, Ismaël, Sia..."

Ok je suis une femme, ça me dit bien, mais je ne suis pas noire, c'est grave ?

Ben j'ai vérifié mais les dernières fois où j'ai lu Mary Higgins Clark il ne m'est rien arrivé ! Bien sûr qu'on peut lire le roman même si l'héroïne est noire et qu'on ne l'est pas. Ses questionnements, états d'âmes, rires et bêtises n'ont pas de couleurs, et c'est bien ça qui est beau.

Extrait

"Alix est envoûtante. Alors que les filles comme moi on des éclats de style aussi rare que la pleine lune et au mieux appellent la sympathie, au pire une certaine condescendance. Lorsqu’enfin nous entrons à la soirée de vente, c’est la cohue !

On est à Paris, près de l’Opéra Garnier mais on se croirait sur un souk de Marrakech. Les nanas sont sans pitié, elles essaient les vêtements au milieu du magasin, prennent trois tailles différentes de la même jupe (comme si par miracle leur corps pouvait faire le yoyo entre les tailles de Gwyneth Palthrow, Drew Barrymore et Alicia Keys.)…

Niveau odorat, c’est comme si Sephora rencontrait le rayon parfum de Carrefour : des parfums au déodorant ou déo au parfum, je ne sais pas trop, mais c’est une odeur bestiale, comme l’attitude de ces filles. Il y a un stand dégustation avec des bonbons et des boissons énergisantes, un atelier coiffure / maquillage où seules les filles aux jolis cheveux et au teint impeccable font la queue.

J’ai toujours aimé ce paradoxe : il y a un stand de beauté et la logique voudrait que ce soient les moches qui y courent pour être embellies gratuitement le temps d’une soirée, mais les moches comme moi s’en foutent. Nous sommes conscientes qu’on ne sera jamais des Alix, donc on laisse la place aux autres. "

Coup de projecteur sur le talent de l'illustratrice Agathe Marthy

La couverture et les visuels de communication ont été imaginés par Agathe Marty, une illustratrice & photographe qui fait de la femme, des paysages du Sud (d'où elle vient) et de la photographie de voyage ses terrains de jeu. Des personnages sans visage mais avec une âme, des tons pastels pour rendre la vie plus douce, des images de voyages qui font tourner la tête… sa créativité s'exprime de multiples façons.

illustrations Agathe Marthy tais toi quand tu parles Dido Mbalu Grédigui
©Agathe Marthy

Dido a eu un coup de cœur en découvrant son travail sur Instagram et, par chance, Agathe a rapidement accepté de collaborer sur le projet Tais Toi Quand Tu Parles. "En un appel, elle a su comprendre où je voulais aller et ce qu'était Shadee" confie l'autrice.

L'univers d'Agathe est présenté sur son compte instagram @agathem.illustration et sur son site www.agathemarty.com.

Dido Mbalu, l'autrice

Dido Mbalu Grédigui est pleine de rêve à réaliser. Née au Congo, cette amoureuse du monde a grandit en France.

Aujourd'hui Ingénieur informatique et coach en entrepreneuriat, elle travaillait auparavant dans la communication 360°. Mais cette ancienne "nana de la com'" (descriptif de sa maman) a aussi été avant cela assistante journaliste, blogueuse (Taistoiquandtuparles.fr)... Slasheuse dans l'âme, elle a même co-fondé des entreprises (dont Asyjeli), fredonné dans un album de musique.

Citoyenne du monde, curieuse de l’humain, cette trentenaire bavarde s’investit également pour la cause féminine et participe à la création de L’Eté des Entrepreneuses en 2015.

Tais-toi quand tu parles ! est son premier roman. Il est le fruit d'une envie d'écriture qui date depuis plusieurs années. Dido l'a d'abord exprimée à travers son blog puis elle a décidé de se challenger en proposant un roman. Elle ambitionne désormais de le traduire en anglais et aimerait, à terme, créer une adaptation en série avec pourquoi pas Issa Rae ou Michaela Coel dont elle aime beaucoup le travail.

Dido vit aujourd’hui en banlieue parisienne et souhaiterait y rester toujours pour raconter des histoires de celles et ceux qui vivent là, au-delà du périphérique.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci pour la présentation de ce livre et de son autrice .
Répondre
B
avec plaisir
T
une ode sympathique à la créolisation
Répondre
B
une très bonne lecture
B
je le revendique que je suis à 100% originaire d'ailleurs, ma CI n'est qu'administrative, et mon pays est occupé ....J'ai du vivre 2 ans et demi à Paris et ça ne m'a pas plu !<br /> Bonne soirée<br /> pat
Répondre
B
J'ai vécu 20 à Paris... je suis né en proche banlieue, et je reste attaché à Paris
R
Merci pour cette présentation je verrais plus tard.
Répondre
B
Avec plaisir