Bleu Calypso - Charles Aubert

Avoir le courage de quitter la civilisation. Bleu Calypso, un thriller de Charles Aubert qui nous embarque dans une sombre aventure du côté de Sète.

Bleu Calypso

C’est lors de la deuxième édition de T(h)ermes noirs, salon du thriller, polar et roman noir que j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Charles Aubert un auteur que je l’avoue volontiers, je ne connaissais. C’est pour cela que j’aime me rendre aussi régulièrement sur des salons littéraires pour à la fois retrouver des auteurs connus, mais aussi élargir mes connaissances littéraires.

Charles Aubert a pris le temps de me parler de ces livres, un peu de son histoire, et avoir le courage de tout plaqué pour une autre vie est un thème qui lui tient à cœur, il a lui-même tout quitté à la faveur d’un plan social. Le plus difficile a été de choisir un livre, mon budget n’est pas extensible, et mon choix s’est porté sur le premier de cette série : « Bleu Calypso ».

Niels Hogan, le héros, pourrait être monsieur tout le monde, enfin presque, puisqu’il a quand même tout quitté pour vivre de sa passion, la pêche. Il peut paraître bourru, mais au fond de lui-même, il est profondément humain. C’est le genre de personnage touchant et attachant que j’apprécie.

Tout comme Lily, une attachiante journaliste. Tous les deux vont s’improviser enquêteurs quand les cadavres et les suspicions commencent à polluer l'étang Moures.

La nature, la pêche, les spécialités culinaires aliment ce petit bijou de lecture, où chaque chapitre commence par un Haïku.

Charles Aubert a une plume fluide, agréable avec un mélange de sobriété et d’humour bien dosé. L’enquête tient la route du début à la fin, et je vais lire avec plaisir la suite des aventures de Niels, c’est une vraie belle découverte.

Dans sa dédicace, il a espéré que j’aimerais cette balade iodée, je peux ici le rassurer, j’en redemande.

bleu calypso charles aubert couverture

Quatrième de couverture

Il a pêché le saumon en Alaska, le brochet dans les lacs du Connemara. De sa passion, Niels a fait son métier. Et fui la ville pour une cabane sur l’étang des Moures, près de Sète.
Le kayak file en silence. Comme il étrenne son nouveau leurre – baptisé Bleu Calypso – le fil se tend… Un poisson, mais pas que.

Au milieu des algues : un visage d’homme à la peau verte. C’est le troisième cadavre qu’on extrait de l’étang ces temps-ci, après l’ornithologue allemand et le pêcheur de dorades.

Lignes posées. Mystère ferré. Il n’y a plus qu’à attendre…

Charles Aubert

Ancien responsable du réseau commercial d’une société d’assurances, Charles Aubert, à la faveur d’un changement de vie, quitte la ville et s’installe au sud de Montpellier avec sa famille. Il choisit une maison proche de l’étang des Moures, où il fabrique des bracelets-montres, à son rythme. Son premier roman et premier tome d’une trilogie, Bleu Calypso, paraît aux Éditions Slatkine & Cie en 2019, suivi en 2020 de Rouge Tango et en 2021 de Vert Samba.

charles aubert portrait copyright rainfolk s diaries
Charles Aubert ©Rainfolk’s Diaries

Bleu Calypso, Charles Aubert

336 pages

Editions Pocket, janvier 2020

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
la nature, la pêche ? ça devrait me plaire
Répondre
B
Oui, surtout qu'il y ait aussi question de technique.
B
de tout plaqué ça a du bon parfois .....
Répondre
B
Il faut avoir le courage de le faire.