"Slowboy" de Cédric Pellegrini : un récit drôle et addictif au dénouement bouleversant

L’histoire de Cédric Pellegrini, c’est celle d’un garçon de la classe moyenne qui apprend à exister à travers le regard des filles dans les années 80.

Au détour de ses émois amoureux, jamais très éloignés de la piste de danse, l’auteur vous présente aussi sa famille et il réalise que grandir est une belle arnaque.

"Slowboy" est un livre qui parle de la vie, de l’amour et de la mort sans jamais oublier de vous faire sourire, et qui donne espoir, même quand ça fait mal.

Un récit d’apprentissage dans lequel chacun pourra se reconnaître

Slowboy est un roman "coup de cœur" qui va séduire toutes les générations de lecteurs.

La plume pleine de talent de Cédric Pellegrini embarque les lecteurs au cœur d'un récit à la fois drôle et plein d'autodérision.

Sans tabou, on y découvre l'éducation sentimentale et sexuelle d'un jeune quadra qui fait le bilan de sa vie. Mais derrière une apparente légèreté, avec ce héros qui semble avoir un véritable cœur d'artichaut, se cache une histoire familiale bouleversante.

Les (grands) petits plus
  • Un récit sans filtre et addictif au dénouement bouleversant ;
  • Un narrateur sincère et attachant qui assume ses échecs amoureux avec humour et autodérision ;
  • Un sujet de société malheureusement toujours d'actualité : les drames familiaux ;
  • Une plongée dans les années 80-90 qui fait découvrir ou revivre cette époque qui plaît au grand public.
Extrait

"Une fois mon bilan terminé avec pour la première fois pas trop de recommandations liées à mon régime alimentaire, ma consommation d’alcool ou mon manque d’exercice physique, j’ai suivi les conseils de la docteure et ai pris rendez-vous chez mon médecin traitant pour vérifier cette fameuse tension. J’avais une vague idée du problème, mais je tenais quand même à en être sûr. Une fois dans le cabinet, je lui exposai les faits et, comme d’habitude, il avait l’air de n’en avoir rien à foutre, tout en affichant une expression concernée.

— 12/6.

J’en étais sûr. Même mon médecin avait compris. On ne la fait pas à un mec qui a fait au moins dix ans d’études.

— Vous étiez stressé ce jour-là ?… Ou alors c’était peut-être à cause de la docteure ?

Et il m’a souri. Il savait. Moi aussi, je savais pourquoi j’avais eu cette montée, mais c’était la première fois que j’avais une preuve scientifique de ma pathologie.

J’avais littéralement pu mesurer ce qu’était la tension sexuelle, et j’avais enfin pu constater physiologiquement que j’étais totalement et irrémédiablement dépendant du regard des femmes, particulièrement quand on se présente à elles en slip. J’ai cherché un nom à cet état, mais apparemment il n’existe pas d’appellation d’origine contrôlée digne de ce nom. Pourtant, cela pourrait mériter une prise en charge. Le principe est limpide : que l’on soit en couple ou non, la moindre rencontre plus ou moins intéressante vire à la représentation systématique.

Parfois, ça ne va pas très loin et heureusement, car ça finit par prendre le pas sur le mental. On ressent les mêmes émotions que lorsqu’on tombe amoureux et on change même sa personnalité et ses qualités dans le but de plaire à cette personne, encore et toujours."

Portrait de l’auteur Cédric Pellegrini

Cédric Pellegrini est né dans le Nord où il a vécu une grande partie de sa vie. Concepteur rédacteur depuis vingt ans, il a l’habitude de jouer avec les mots.

Après des années passées à écrire des histoires pour les autres, mais surtout les grandes marques, il a décidé de raconter un peu de la sienne.

slowboy Cédric Pellegrini couverture

Slowboy

Cédric Pellegrini

236 pages

Blacklephant Éditions, 2022

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article