Défis la plume d'Evy : une perle empoisonnée

Voici ma douzième participation aux Défis la plume d’Evy. Le thème auquel je participe est « La Perle » avec une micro-fiction dont le titre est « Une perle empoisonnée…»

couple amour bernieshoot
Une perle empoisonnée

Rouler sous la pluie, Lady Moto avait toujours adoré. C’est peut-être ça qui lui avait donné l’envie de passer son permis moto. Un peu, seulement, la vraie raison était son amour de la liberté. Un amour sans pudeur, qu’elle affichait fièrement dans sa combinaison noire.

Mais ce matin, le cœur n’y était pas. Pourtant, elle appréciait de dominer la puissance de sa Harley-Davidson. Ses gants en cuir se transformaient en velours, pour faire corps avec son cheval d’acier, et avaler les courbes à plus de 180 km/h.

Son travail de postière ne lui procurait aucune joie, mais ça elle s’en contrefichait. Il lui servait d’alibi, quelle meilleure cachette que d’être invisible au milieu de la foule. Ces journées étaient d’une banalité affligeante. Un carnet de timbres, un colis retour, retirer 20 euros du livret… rien pour lui pimenter sa vie.

Depuis l’été dernier, il n’avait pas eu l’occasion de sévir. Elle était comme une perle enfermée dans une huitre. Elle ne rêvait que de briller à nouveau. De sourire à la lecture des faits divers évoquant des morts tragiques : un accident était si vite arrivé…

Elle repensait à son stage de voile, et à ce type moniteur de voile. Une rencontre, enfin pas vraiment, qui lui avait laissé un sentiment bizarre. Il aimait les femmes, les coups d’un soir, mais curieusement, il l’avait ignoré. Même pas un regard en quoi. Elle se demandait qui se cachait dans ce corps de mâle bronzé. Pourquoi avait-elle essuyé une fin de non-recevoir quand à la fin du stage s’échangeait les numéros de portable ?

Alors, quand elle avait découvert par hasard, le hasard existe-t-il vraiment, la disparition de la cougar du groupe, elle n’avait pu s’empêcher de faire le lien avec ce type. Comment s’appelait-il déjà ? Ah oui, Olivier Dubuisson.

Aujourd’hui, impossible de rester anonyme très longtemps avec les réseaux sociaux. En deux clics, elle trouva ses profils Facebook et Instagram. Celui d’Instagram était privé avec zéro publication, une vingtaine d’abonnés, et près de deux cents abonnements. Elle considérait que ce type de profil était louche. Pourquoi créer un profil, de plus privé, pour ne rien publier. Chez un homme ça sentait le mateur, le chasseur, chez une femme, l’envie d’être chassée.

Et puis, son profil Facebook, qui curieusement était public, semblait trop anodin : uniquement des photos de mer ou de neige. Pas une seule photo de lui, ou d’amis, et des publications assez aléatoires, comme si il n’existait pas vraiment. Trop risqué de lui envoyer une demande de contact.

Curieusement, elle repensa à la secrétaire : Julie. On se demandait ce qu’elle faisait là, elle n’avait pas grand-chose pour plaire, elle n’était pas sportive pour un sou. Mais elle était au courant de tout, elle aimait les femmes, deux atouts qu’elles pouvaient utiliser.

Deux heures plus tard, son sourire était revenu en arrivant à Sète. Elle se gara en face de l’école de voile. Elle aperçu Julie derrière la vitre de son bureau. Elle composa le numéro, vit Julie décrocher.

- Bonjour Julie, c’est Maud. je ne sais pas si tu te souviens, j’étais en stage..

- Bien sûr que je me souviens Maud, comment vas-tu ?

Elle remarqua le grand sourire sur le visage de Julie, ça sentait bon…

- Je vais bien, justement, je suis à Sète, et je me demandais si tu étais libre ce soir ?

- Oui, je suis totalement libre, on passe la soirée ensemble ?

- ça me plairait bien, mais tu décides du programme.

- D’accord, dit Julie, on se retrouve où ?

- Je pourrais passer chez toi ?

- Oui, on prendra un verre pour commencer, j’habite 33 rue de la plage, une petite maison, je suis au premier, les propriétaires sont au rez-de chaussée, mais ils sont en vacances en ce moment.

- Parfait, on dit 20h ?

Vraiment, tout était de son côté. Maud avait prévu une robe noire assez moulante, qui mettait en valeur sa belle poitrine. Elle mit aussi son collier avec une perle qui guidait le regard vers le début de ses seins.

Julie lui ouvrit la porte, elle s’était maquillée, ça sentait le bon coup pour elle. Il allait être facile de la faire parler. Assise sur le canapé, après quelques verres Julie la dévorait des yeux. C’était presque indécent. Toutes les barrières étaient tombées, Maud pouvait avoir ce qu’elle voulait…

- Et comment s’appelait-il déjà, le blond qui emballait chaque soir ?

- un vrai connard celui-là, première et dernière année qu’il vient. Olivier qu’il s’appelait.

- D’accord avec toi, pas le genre de type avec qui je prends un verre.

- On est mieux toutes les deux.

- évidemment, tu sais qu’il m’avait emprunté 100 euros ?

- tu déconnes ?

- non, j’avais confiance, il m’avait même donné son portable, sauf que c’était un faux numéro.

- tu déconnes ? Quel enfoiré

- j’aimerais récupérer mes 100 euros, mais je ne sais pas comment le retrouver

- ta Julie va t’aider ma grande, dit-elle, en posant sa main sur la cuisse de Maud…

- vraiment ?

- oui, je note toujours les portables et une adresse au cas où sur mon petit carnet secret. Tiens, regarde, c’est écrit là, dit-elle en agitant un petit carnet rouge, et plantant son regard dans celui de Maud. Tu me laisses de goûter, ajouta-t-elle en louchant sur la perle…

Maud sentit avec répugnance son souffle se rapprocher. Julie commença à lui embrasser les seins. Elle sentit les mains de Maud se poser sur son cou. Elle n’eut pas le temps de frissonner. Son regard resta figé sur la perle empoisonnée…

 

Thème : La Perle

Les 10 mots : Pluie, Essuyée, Rencontre, Matin, Rouler, Velours, Amour, Pudeur, Cœur, Joie...

 

Défis la plume d'Evy

Pour participer aux Défis la plume d'Evy, vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...ou de créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

 

Chaque défi a pour règle un thème imposé et 10 mots.

Ouvert du Dimanche au Dimanche, en faisant comme ça nous arrange, et même nous pouvons dépasser la semaine.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

celine 30/11/2020 10:33

oh je ne pensais pas que tu écrivais de superbes textes comme celui là, je suis fan, bravo à toi. bises.celine

Bernie 30/11/2020 18:34

Merci, n'hésite pas à t'abonner à ce blog.

Evy 29/11/2020 20:57

Une perle empoisonnée j'adore j'ai lu le texte à deux fois merci pour ta fidélité avec Lady moto passe une bonne soirée c'est en ligne bisous

Bernie 30/11/2020 18:35

Avec plaisir.

jazzy57 29/11/2020 15:47

Aie aie aie , piégée Julie . Elle est redoutable Maud , elle tend sa toile et rien ne lui résiste
Bravo pour ton défi .

Bernie 30/11/2020 18:35

Que nous réserve la suite...

Renée 28/11/2020 16:00

Alors là je reste baba une perle empoisonnée....je secoue la tête me demande si j'ai bien lu, mais si..Bravo coup de maitre.

Bernie 29/11/2020 11:45

Merci !

trublion 28/11/2020 07:30

m'en fiche, les bijoux me laissent indifférent

Bernie 29/11/2020 11:45

Mais je connais des femmes qui se damneraient pour un diamant

biker06 28/11/2020 06:51

Lady Moto sous la pluie avec juste un t-shirt pour un Wet T Shirt Contest torride.....c'est une perle rare maintenant !

Bernie 29/11/2020 11:46

Lady Moto pourrait te surprendre...