Moi, le Serpent : Les mémoires de Charles Sobhraj le plus énigmatique des serial killers

Charles Sobhraj a été libéré le 22 décembre 2022. Alias le Serpent, il était emprisonné depuis 2003 à Katmandou, et est arrivé à Paris le 24 décembre. Retour sur la vie du plus énigmatique des tueurs en série.

Moi, le Serpent

Comme sans doute beaucoup d’entre vous, C’est par une série sur Netflix, que j’ai vraiment adoré, que j’ai découvert l’histoire du tueur en série Charles Sobhraj, alias le serpent. Une série totalement palpitante, où on se demande, du début à la fin, comment il a pu éviter de se faire prendre. Si vous n’avez pas entendu parler de son histoire, il est juste soupçonné d’avoir tué une vingtaine de personnes dans les années 1970 en Asie.

Certes, la série m’ayant tellement plu, j’ai hésité à lire ce livre de peur d’être réellement déçu. Ce n’a pas été du tout le cas, je trouve même que ce livre est un excellent complément à la série.

Charles Sobhraj : meurtrier diabolique, tueur en série le plus emblématique des années 1970. Appelé tantôt « le Serpent », tantôt « le Cobra » pour son aptitude à enjôler ses victimes et à filer entre les doigts des enquêteurs. Selon les sources, le nombre de ses victimes varie de neuf à près de cent. Il parlerait cinq langues, serait un spécialiste du droit international... et l’un des plus grands psychopathes du XXe siècle.

On ne compte plus ses escroqueries et ses évasions spectaculaires. Il a sévi en Grèce, en Inde, en Thaïlande, en Iran, au Pakistan. Emprisonné à maintes reprises, il a passé près de 45 années derrière les barreaux.

Libéré, il revient en France, se fait un temps oublier, puis, erreur fatale, s’envole pour le Népal en 2003. Arrêté, jugé, il est condamné à vingt ans de détention pour les meurtres d’une Américaine et d’un Canadien...

Ses mémoires, écrits en détention, ont été mis en forme par Jean-Charles Deniau : plusieurs centaines de feuillets sortis clandestinement de la prison centrale de Katmandou. À ce matériel s’ajoutent quinze années d’entretiens, d’échanges téléphoniques et électroniques, ainsi que le témoignage de l’avocate française du criminel.

Ce livre est son histoire, racontée par lui-même : celle de son enfance, de sa jeunesse délinquante, de son mariage, de son parcours criminel et judiciaire chaotique et des motifs réels de son départ pour le Népal.

Les auteurs

Charles Sobhraj

Charles Sobhraj naît à Saigon en 1944. Délaissé par son père indien, il arrive à Marseille avec sa mère et prend la nationalité française de son beau-père, lieutenant d’activité. C’est le début d’un parcours de délinquant, de braqueur et enfin de meurtrier en Asie.

Accusé du meurtre de 18 personnes, principalement des touristes, il est détenu au Népal depuis septembre 2003 et a passé plus de 44 années en prison.

Jean-Charles Deniau

Jean-Charles Deniau, né en 1945, journaliste, grand reporter et réalisateur, est l’auteur de 95 documentaires pour la télévision et de plusieurs livres dont, dont Dominici, c’était une affaire de famille (L’Archipel, 2004), Balkany, l’impuni (Nouveau Monde édition, 2021).

Moi, le Serpent Les mémoires de Charles Sobhraj le plus énigmatique des serial killers

Moi, le Serpent

Charles Sobhraj, Jean-Charles Deniau

300 pages,

L’Archipel, 2023

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
il est vrai qu' en prison, on a le temps d' écrire
Répondre
B
Si tu n'as pas vu la série, je te la conseille.
B
une seie est faite sur Netflix je crois ...
Répondre
B
Oui, et je te la conseille.