Judoka, de Thierry Frémaux (Stock) reçoit le prix Sportilivre 2020

Le think tank Voies Civiles, composé d’actrices et d’acteurs du monde économique, social, associatif, culturel et sportif de la région Occitanie a remis ce vendredi 21 mai, à la Sud de France Arena, et en direct sur Be Sport, le Prix Sportilivre 2020 qui visait à récompenser l’ouvrage (roman, essai, beau livre) mettant le mieux en avant les valeurs humaines fondamentales transmises par le sport. 

Judoka thierry fremeaux
Prix Sportilivre 2020

Parmi les 25 ouvrages proposés au Jury (issus de 15 éditeurs, couvrant une large palette de genre littéraire et 10 sports différents), une sélection de 6 livres a été retenue : 

  • Pro à tout prix, Gregoire Akcelrod – L’Archipel 
  • Petit éloge du surf, Joël de Rosnay – François Bourin  
  • Sans Compromis, Alizé Cornet – Amphora 
  • Judoka, Thierry Frémaux – Stock 
  • Socrate à vélo, Guillaume Martin – Grasset
  • Conor Mc Gregor, Obsessions, Charles Thiallier – Hugo Sport

 

Le Prix Sportilivre 2020 a été attribué à Judoka, de Thierry Frémaux (Stock) ! 

 

Le jury a également décidé de remettre un prix « Coup de cœur du Jury » à Socrate à vélo, de Guillaume Martin (Grasset).

Socrate à vélo-guillaume martin

Christophe CARNIEL, Président des Voies Civiles et du Jury, se réjouit de la remise du prix Sportilivre à Judoka : « En exprimant comment les valeurs du sport l’ont accompagné et porté tout au long de son parcours, Thierry Frémaux nous livre un témoignage exceptionnel. La qualité de l’écriture, la force des propos, ont convaincu le jury. C’est aussi un formidable symbole de l’importance que peut avoir le sport pour un homme qui a réussi dans le milieu de la culture, démontrant pour ceux qui en doutaient la complémentarité de ces deux domaines ». 

 

Le « Coup de cœur du Jury » a été remis par Catherine Berger, de l’agence Ad’Occ : « Le jury a été particulièrement sensible à l’ouvrage de Guillaume Martin, Socrate à vélo, et tenait à le récompenser. L’humour de l’auteur et sa capacité à produire un texte à la fois pédagogique et expert sur les deux thématiques à la fois passionnantes et complexes que sont la philosophie et à la course cycliste font de Socrate à Vélo un essai réussi et nous donne envie de redécouvrir cette équipe de « philosophes cyclistes » sur de nouvelles courses ! ».

 

Les auteurs de ces deux ouvrages ont réagi à l’obtention de ces récompenses.

Thierry Frémaux : « Je veux d’abord remercier le jury. Mais si je suis heureux de cette récompense, je suis également confus car d’habitude, c’est moi qui remets les prix, pas qui les reçois. Je pourrais dire, comme Vincent Lindon recevant sa Palme d’interprétation à Cannes : c’est la première fois que je reçois un Prix. Car c’est la vérité, c’est la première fois. Comme je vous écris depuis la rue du Premier-Film, je vais dire : vive les premières fois ! Et vive le judo et les judoka(te)s ». 

 

Guillaume Martin : « En écrivant Socrate à Vélo, j'avais pour ambition de réunir deux publics que l'on voudrait trop souvent opposer : les "intellectuels" et les "sportifs". La remise de ce prix coup de cœur Sportilivre couronne en quelque sorte cette ambition. Je remercie bien sûr les membres du Jury de m'avoir suivi dans ce "Tour de France des philosophes", ainsi que les éditions Grasset pour m'avoir mis en selle, il y a quelques années, sur le chemin de l'écriture. En espérant que celui-ci ne fasse que commencer ! »

 

Le jury de cette deuxième édition remercie l’ensemble des maisons d’éditions et félicite l’ensemble des auteurs pour la qualité des livres qui composaient la sélection.

Ce jury était composé de Christophe CARNIEL, Président des Voies Civiles et CEO de Vogo, Catherine BERGER, Directrice Opérationnelle Déléguée Croissance & Entrepreneuriat chez AD'OCC, Paul DONNELLY, ex-SVP d'Equant, Virginie NORMAND, Membre du directoire de la Caisse d’Épargne Languedoc Roussillon, Jean-Marc OLUSKI, Président du Groupe RH Partners, Manuel BLANCHE, Directeur du développement chez Dekalage, Denis SOBRA, managing partner ‘BREV&SUD’ et CEO Goleador, et Benjamin CARLIER, Directeur associé chez Olbia Conseil.

 

Le succès de cette deuxième édition, la qualité des ouvrages littéraires autour du sport, l’engouement du Jury pour les deux livres lauréats, invitent naturellement les Voies Civiles à poursuivre son engagement autour de ce prix sport et littérature et à le maintenir pour une troisième édition. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article